Le procès de Prague 1952 : des archives inédites sur cette purge sans fondement

Récit immersif de la Tchéquie d’après-guerre, ébranlée par une purge stalinienne déguisée en procès.

Le procès de Prague 1952
© Prod.
Diffusion le 6 décembre à 22h55 sur Arte

Connaissez-vous Rudolf Slánský? Tombé dans l’oubli chez nous, ce numéro deux du régime communiste tchécoslovaque a été exécuté en 1952 après un procès expéditif, accusé comme d’autres membres du Parti de complot sioniste et pro-occidental contre l’État. En réalité, il s’agit d’une purge sans fondement si ce n’est la volonté de contrôle de Moscou sur ­Prague, sur fond d’antisémitisme latent (11 des 14 inculpés étaient juifs). Deuxième émission d’une soirée sur le bloc de l’Est, Arte diffuse ici le travail de la documentariste Ruth Zylberman, qui a recueilli des archives inédites et les témoignages des enfants des condamnés. On découvre ainsi toute la folie de cette chasse aux sorcières rouge (récits affreux de tortures en prison, familles devenues parias, etc.). On est toutefois plus attiré par la première moitié du docu, très instructive sur le contexte de l’époque. L’autre partie, sur le procès, est plus redondante avec ses longs ­discours parfois abscons.

Sur le même sujet
Plus d'actualité