Life, surprise à tous les étages avec cette série britannique

Surprises en cascade dans cette minisérie anglaise sur quatre familles habitant le même immeuble.

Life
© Prod.
Diffusion le 1 décembre à 20h55 sur Arte

Lorsqu’une série suit les (més)aventures de plusieurs ­personnages en parallèle, habituellement, quelque chose les ­relie. Dans Life, diffusé sur la BBC à l’automne 2020, ils habitent dans la ­même maison, divisée en quatre appartements. Ici, ils se croisent souvent mais se connaissent à peine. On retrouve Gail et Henry, des seniors mariés de longue date, dont le couple et l’amour seront mis en question après une rencontre ­inattendue. Hannah, elle, est ­enceinte mais pas de son fiancé. Le ­papa, Andy, compagnon d’un soir après une soirée bien arrosée, veut jouer son rôle de père et va faire balancer le cœur de la future maman. David, professeur d’université, part en vacances sans son épouse romancière et se laisse séduire par une jeune fille en vacances dans le même hôtel. Et enfin Belle va essayer de lutter contre son alcoolisme tout en s’occupant de sa nièce après l’hospitalisation de sa sœur.

Impossible d’en dire davantage puisque Life repose énormément sur les sur­prises et rebondissements, et il y en a déjà pas mal dans le premier épisode. Il y en a même beaucoup pour une minisérie en 6 parties. Ce sont d’ailleurs ces coïncidences et autres hasards qui vont permettre à ces quatre familles de se ­rencontrer, se croiser et se réunir. À un point tel que la série fait parfois penser à un soap, comme Les feux de l’amour ou Plus belle la vie. Heureusement, le jeu des acteurs et les thématiques ­abordées font que Life s’en distingue grandement.
Petit bonus pour les fans de séries ­anglaises, Belle (Victoria Hamilton) est en fait Anna Baker, personnage de la ­série Docteur Foster, des mêmes créateurs, diffusée il y a quelques années déjà sur La Une.

https://www.youtube.com/watch?v=fPDK-3yBZNg

Sur le même sujet
Plus d'actualité