Cette famille vit sans plastique : voici leur quotidien

Se passer du plastique, impossible ? En tout cas très compliqué. Une famille canadienne a essayé.

cette famille vit sans plastique
© Prod.
Diffusion le 26 novembre à 20h45 sur Ushuaïa TV

Pour la Semaine européenne de réduction des déchets, Ushuaïa TV s’attaque à notre consommation excessive de plastique. Direction le Canada pour comprendre s’il est possible de vivre sans. Une famille représentative de la classe moyenne a ­essayé. Évelyne Charuest, chroniqueuse culturelle pour Radio-Canada, a embrigadé sa famille dans cette aventure ­semée d’embûches. Avec son mari et ses deux enfants, ils ont décidé de dégager de leur quotidien tout objet qui contient du plastique. Lorsqu’on parle de plas­tique, on pense directement à la situation des océans. Chaque année, entre cinq et treize millions de tonnes aboutissent dans les mers, et les estimations prévoient plus de plastique que de poissons dans les eaux d’ici 2050. Une problématique qui a alarmé la famille Charuest-Francks, et qui les a poussés à agir.

Sur trois épisodes, on les suit, empêtrés dans plusieurs situations où la confrontation avec la substance semble inévi­table. Mais c’est là qu’il s’agit de faire preuve de créativité et de débrouillardise. Fête d’anniversaire, fournitures scolaires, vacances, souper entre amis… À chaque fois la tâche est ardue mais réalisable. Et s’il est impossible de se passer totalement de plastique, il y a moyen de le réduire fortement. De leur expérience, les ­Charuest-Francks ont donc sorti cette minisérie drôle et ludique, qui parvient à être intimiste mais universelle, même s’il est clair que les alternatives pour se ­passer de plastique ne sont pas acces­sibles à toutes les bourses.

À noter que pour ceux qui ont apprécié la démarche et ce moment en sa ­compagnie, la famille a également sorti un livre, témoignage plus personnel de l’expérience, mais aussi guide des ­bonnes pratiques pour se passer, au maximum, du plastique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité