Le Saut du diable 2, le retour du téléfilm d’action français

En cas de succès au printemps 2021, ce thriller d’action était promis à une suite. La voilà…

Philippe Bas dans le saut du diable
© RTL-TVI
Diffusion le 1er novembre à 20h30 sur RTL-TVI

Tout le monde n’a pas Netflix et ne va pas au cinéma. Et beaucoup de gens aiment retrouver leurs acteurs préférés en télé. J’aimerais d’ailleurs qu’on continue de voir le petit écran ambitieux.” Ces propos, c’est ­Philippe Bas, l’acteur – et même coproducteur – de ce Saut du diable qui nous les avait confiés au printemps 2021, avant la diffusion du premier numéro qui allait connaître un succès impressionnant : près d’un demi-million de ­téléspectateurs chez nous d’abord, plus de six millions ensuite, chez nos voisins français.

Soucieux de rebondir après l’arrêt de Profilage (2009 à 2020), série qui lui a permis d’accéder à une ­belle ­notoriété, Bas a ainsi lui-même ­initié ce projet mêlant action et aventure. “Après avoir vu une conférence de l’aventurier Mike Horn, où il expliquait avoir été confronté à la mort dès son plus jeune âge lors d’un conflit en Angola, je me suis demandé ce qui pouvait se passer quand un soldat vivait mal son retour à la vie “normale”. Cette sorte de trauma a été ma source d’inspiration pour ce projet.” Fort de son expérience en télé, il participe ici aux décisions, de l’écriture au casting, en passant par le choix du responsable des – nombreuses – cascades. Pour celles-ci, l’acteur s’est d’ailleurs livré à un entraînement intensif, afin de réaliser lui-même les siennes.

Dans ce deuxième épisode, tourné en ­région Provence-Alpes-Côte d’Azur en pleine canicule et intitulé Le sentier des loups, son personnage de Paul Vilar doit accompagner sa fille et quelques ados en pleine nature. L’ex-membre des Forces spéciales va croiser Gabrielle Martinot (Sara Mortensen, héroïne de la série ­Astrid et Raphaëlle), de retour d’une mission au Yémen. En étant loin d’imaginer les épreuves et la course contre la montre qui les attendent…

Sur le même sujet
Plus d'actualité