Le mea culpa de France 3 après la réponse choquante d’un candidat dans "Slam"

Quand on ne sait pas, le mieux parfois est de passer son tour...

Le mea-culpa de France 3 après la réponse choquante d’un candidat dans «Slam»
©Twitter/ France Televisions

"Animal qui vit parmi nous" (en 8 lettres) ? La bonne réponse: "Mistigri ". On vous l’accorde, y avait plus évident. Mais de là à imaginer ce qu’a répondu un des candidats sur le plateau de l’émission "Slam", le 3 octobre dernier… Alors qu’il devait trouver un mot contenant la lettre G et dont la définition précisait donc qu’il s’agissait d’un "animal qui vit parmi nous", un joueur n’a rien trouvé de mieux que de lâcher: "étranger".

S’en est suivi un gros moment de flottement sur le plateau. Quelque peu halluciné par sa réponse, le présentateur Cyril Féraud a fini par répliquer au candidat, plein d’ironie :"Je sais pour qui vous avez voté à la présidentielle". Si le candidat semblait par la suite gêné de sa réponse, certains y ont vu l’expression d’un racisme ordinaire, plutôt qu’un "simple" lapsus innocent. La séquence a en tout cas fait le tour des réseaux sociaux.

Ce qui a forcé France 3 à réagir par communiqué, sur Twitter. "Dans l’émission du 3 octobre, un candidat a donné une réponse pouvant potentiellement être interprétée comme attentatoire au respect de la dignité humaine. Le candidat, pris dans la mécanique du jeu, n’a pas saisi que sa réponse pouvait être interprétée dans ce sens. France Télévisions et toutes les équipes de SLAM rappellent leur attachement aux valeurs de respect de la personne humaine, d’inclusion et son combat contre toute forme de discrimination ". Ok. On se demande quand même comment, la séquence, enregistrée plusieurs jours avant diffusion, a réussi à ne pas être coupée au montage…

Sur le même sujet
Plus d'actualité