Quelle époque, la nouvelle émission de France 2 qui succède à Laurent Ruquier

Entourée de Philippe Caverivière et Christophe Dechavanne, Léa Salamé prend les commandes du samedi soir avec son nouveau talk, Quelle époque!

Léa Salamé, Christophe Dechavanne, Philippe Caverivière animent Quelle époque!
© France TV
Diffusion le 24 septembre à 23h25 sur France 2

C’est une petite révolution dans le monde de la télévision. Après seize ans de présence ininterrompue, Laurent Ruquier annonçait en juin dernier qu’il quittait la case du samedi soir sur France 2. Une case où il a successivement animé On n’est pas couché et On est en direct. Un talk lancé en 2020, et duquel, lors de la deuxième et dernière saison, il avait partagé l’animation avec Léa Salamé. Un exercice que l’animateur n’appréciait pas forcément comme il l’expliquait sur ses réseaux en annonçant son départ: “C’est ma décision de quitter cette case horaire, n’étant pas à l’aise dans la coanimation pour un talk-show. J’ai essayé mais malgré mon entente naturelle avec Léa Salamé, je considère l’exercice trop frustrant”.

Pour le remplacer, France 2 n’a pas été bien loin et a confié la case horaire à Léa Salamé. Un défi pour la journaliste politique qui avouait récemment lors d’une conférence de presse “être flippée et heureuse”. Elle se retrouvera pourtant en terrain connu puisque, même si le nom change (place désormais à Quelle époque!), le principe reste fondamentalement le même: proposer une émission de société et de divertissement, lieu de rencontre entre les personnalités qui marquent l’actualité. Pour mener les débats, Léa Salamé pourra compter sur la présence de son invité permanent, Christophe Dechavanne et l’humoriste Philippe Caverivière qui officiait déjà dans On est en direct mais promet une “séquence différente”. D’autres chroniqueurs devraient être présents pour accueillir sept ou huit invités par semaine, sur un plateau en forme d’arène autour de laquelle prendra place le public. Quelle époque! sera enregistré chaque vendredi mais pourrait bénéficier du direct si l’actualité l’exige.

Sur le même sujet
Plus d'actualité