Le film de votre soirée: 3 Billboards, les panneaux de la vengeance

Très beau et saisissant portrait d’une mère, entre thriller trash et précipité d’humanité.

Three Billboards
© Prod.
Diffusion le 18 septembre à 20h15 sur Plug RTL

Ebbing est une petite bourgade d’apparence tranquille du fin fond du ­Midwest. Mais comme tous les bourgs perdus, elle cache ses petits secrets. Et c’est ce qui enrage silencieusement Mildred (Frances Mc Dormand), qui a un œuf à peler avec le shérif local. Elle reproche à ce dernier son inertie dans une affaire qui la touche au plus près: le viol et le meurtre de sa fille dans l’indifférence quasi générale de la communauté. Et Mildred va le faire savoir en grand. Sur trois énormes panneaux qu’elle fait installer à l’entrée de la ville où elle écrit son J’accuse. S’attachant aux pas de la mère blessée, McDonagh portraiture sans fard une Amérique peuplée de rednecks, de flics bas du front (celui campé par Sam ­Rockwell fera date), où la veulerie le dispute au racisme ordinaire, et que la volonté de justice de Mildred va mettre à mal. L’humour est vachard et la violence très présente, mais McDonagh cache un cœur gros comme ça: 3 Billboards… est une ode magnifique à la tolérance. Un film qui aime les fêlés, les petits, les lâches… Un grand film d’amour déguisé en loup cynique. Sublime.

Sur le même sujet
Plus d'actualité