Pushers, la série israélienne qui va vous remuer

Inspirée de faits réels, cette série israélienne suit des jeunes en proie à la drogue et à la violence.

pushers nouvelle série israélienne
© Prod.
Diffusion le 16 septembre à 20h30 sur Be Séries

Pushers raconte l’histoire cruelle, émouvante et douloureuse d’un groupe d’adolescents défavorisés issus de “Bnei-Or”, un quartier difficile de la ville de Beer-Sheva, perdue au milieu du désert en Israël. La bande est dirigée par Johnny qui vient de sortir d’une prison pour mineurs. Pour survivre, il faut gagner de l’argent. Alors, ils choi­sissent l’option la plus évidente pour eux: vendre de la drogue à des étudiants aisés qui fréquentent l’université voisine. Leur petit business se transforme rapidement en une entreprise florissante, qu’ils gèrent avec beaucoup d’habileté. Victimes de leur succès, les gamins se retrouvent ­confrontés à de vrais criminels qui ­espèrent bien y trouver eux aussi leur compte. Et ça pourrait leur coûter cher. La série dramatique évoque le parcours de vie des plus démunis et les moyens qu’ils déploient pour s’en sortir.

Les propres expériences des auteurs israéliens Guy Balila et Elad Biton semblent en être la force motrice. En effet, ils ont écrit cette fiction à partir du monde dans ­lequel ils ont grandi. Au début des années 2000, la drogue était omniprésente à Beer-Sheva, y compris dans les cours d’école. Presque toutes les familles du quartier connaissaient un proche qui, s’il ne trafiquait pas, consommait des ­substances illicites. Les deux amis ont ­réussi à trouver la lumière dans l’obscurité et c’est ce qu’ils ont voulu léguer à leurs personnages. Le jeune casting (composé d’acteurs non professionnels) livre une performance ­authentique et crédible. Le protagoniste principal, incarné par le ­charismatique Maor Levi, crève l’écran. Au fil des neuf épisodes, Pushers repré­sente de manière controversée toute une frange de la société israélienne dont cette génération noyée dans la violence et le crime.

Sur le même sujet
Plus d'actualité