La VRT retire sa série sur les "pensionnés à 25 ans" après une nouvelle controverse

Des révélations ont montré qu'un intervenant de «Fire» a bâtit sa fortune sur une arnaque. La polémique de trop pour la série de la VRT déjà très critiquée.

Extrait de FIRE
Extrait de la série documentaire « FIRE » ©VRT

La semaine dernière, nous vous parlions de cette série controversée de la VRT dénommée "FIRE". En présentant des jeunes "pensionnés" dès 25 ans après avoir fait fortune grâce à des méthodes peu orthodoxes, notamment via les cryptomonnaies, elle a provoqué la polémique. Ce 13 septembre 2022, la chaîne a décidé de la mettre hors ligne, purement et simplement. La conséquence des réactions outrées qu’elle a provoqué? Pire! Il s’est avéré qu’un des intervenants était lié à un système pyramidal d’origine russe. Pour la télévision flamande, c’était la goutte de trop! Un incident qui met en lumière le risque de ces fameuses arnaques de type MLM.

Une richesse trop suspecte

Le sujet de la série était déjà sensible de base. Plusieurs médias ont pointé le risque qu’elle faisait peser sur les jeunes spectateurs, ceux-ci pouvant être tentés par ces méthodes d’enrichissements critiquables. La VRT ne montrait que peu voire pas de mises en garde contre leurs travers et leurs dangers. L’organisme de surveillance financière FSMA a même déclaré que la série "transmet un message dangereux et irréaliste aux jeunes. L’éducation financière doit leur apprendre les bons réflexes en matière d’argent".

Avec la nouvelle controverse, le retentissement médiatique n’a fait que gagner en ampleur. Concrètement, l’un des principaux participants, Wout Schrijvers (28 ans), se présentait comme un multimillionnaire passant son temps à Dubaï et "à la retraite" depuis deux ans. Il confiait notamment gagner des milliers d’euros tous les jours via un énorme système de traders lui reversant 1,4% de leurs bénéfices.

Le cas de cet homme a rapidement intrigué puisque de toute évidence, la fortune de Wout Schrijvers reposait sur un système pyramidal MLM à la structure louche dénommé dans ce cas-ci "The Future Trade". Et en effet, il s’est avéré que celui-ci était bel et bien géré par des escrocs russes. Leur but: se faire de l’argent en créant un marché hiérarchisé appelé à s’écrouler tôt ou tard. Comme nous vous l’expliquions en détail, lorsque cela arrive, seuls ceux au sommet de la pyramide s’en sortent, avec à la clé des fortunes, les autres étant floués, avec ici des dettes parfois énormes.

Après le malaise, la consternation

Comme le précise la FSMA, ce type de système MLM est évidemment illégal puisqu’il représente une arnaque. "Si un investisseur dans un système pyramidal reçoit une rémunération pour avoir amené de nouveaux investisseurs dans la pyramide plutôt que pour la vente ou la consommation de produits, cela constitue une pratique commerciale déloyale", déclare-t-elle. Wout Schrijvers assure qu’il n’avait pas conscience d’être impliqué dans une quelconque action frauduleuse. Est-ce qu’il est sincère? C’est toute la question. Surtout que comme le révèle le magazine Humo, il a depuis retouché plusieurs de ses messages Instagram et semble à la recherche de nouveaux investisseurs pour "The Future Trade".

La réaction de la VRT n’a pas tardé et le programme a été supprimé. "Avec ‘FIRE’, nous avons essayé de dépeindre un phénomène d’actualité, bien que controversé, avec des histoires et des personnes réelles. Chaque spectateur attentif a compris que toutes les histoires de la série ne pouvaient pas servir d’exemple à suivre. ‘FIRE’ n’a jamais été conçu comme un programme éducatif", se justifie-t-elle. "Mais puisque les critiques continuent d’assigner à la série une vocation différente de celle prévue, et parce que cela nuit malheureusement aussi à la vaste et précieuse offre éducative de la VRT, nous avons décidé de retirer la série de notre sélection". Une façon de clore la polémique provoquée par la série et qui aura ébranlé la Flandre pendant plus d’une semaine.

Sur le même sujet
Plus d'actualité