Le Meilleur Pâtissier 2022 : la nouveauté qui va bouleverser le concours

Seize candidats, dont une Belge, s’affrontent dans cette nouvelle saison aux multiples rebondissements. Prêts? Pâtissez...

Marie Portolano, Cyril Lignac et Mercotte présentent la nouvelle saison du Meilleur Patissier
Marie Portolano, Cyril Lignac et Mercotte. © M6
Diffusion le 12 septembre à 20h30 sur RTL-TVI

Qui succédera à Maud, gagnante de la saison dernière? Les paris sont ouverts et difficiles, tant le profil des 16 candidats est différent. On y découvre entre autres une Belge: Adelina, 28 ans, responsable d’un magasin de prêt-à-porter et spécialiste du cake design. Face à elle, on ­trouve pêle-mêle un ingénieur, un chorégraphe, une patineuse artistique et un ­retraité (Franklin, 76 ans). Tous se sont affrontés au cœur du château de ­Neuville, dans les Yvelines, là où avait été tournée la première saison en 2012. Un retour aux sources justifié par les travaux du château de Groussay. Pour la ­deuxième fois, Marie Portolano assure le rôle de maîtresse de cérémonie tandis que le jury reste composé de l’adorable Mercotte et du précis Cyril Lignac.

Au cours de la saison, il participera ­encore plus activement au concours. Lors du 100e épisode, il défiera les candidats ­encore en lice qui devront repro­duire à la perfection l’emblématique ­croque-noisette du chef. Pour y parvenir, ils devront suivre les gestes de leur professeur, sans support écrit. Stress en vue.

D’autres professionnels (Pierre Hermé, Philippe Conticini, Thierry Marx) s’attarderont sur le plateau et pourront donner un coup de pouce à l’un ou l’autre participant en accordant le “coup de cœur”. Un mécanisme qui pourrait rebattre les cartes. Tout comme l’autre grosse nouveauté: la cuisine secrète. ­Celle-ci offrira aux candidats éliminés une ultime possibilité de ­revenir dans le jeu. Pour y parvenir, ils ­devront s’affronter en duel sur des ­classiques de la cuisine française, avec Christophe Renou – Meilleur ouvrier de France – pour les ­départager. Le grand ­gagnant réintégrera le concours principal – à la plus grande surprise des candidats ­encore en lice – et pourra aussi prétendre au titre et à la ­publication de son propre livre de recettes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité