#Investigation: l’enquête alarmante sur la pollution de Solvay

Solvay, responsable d’une pollution majeure?  C’est le premier sujet d’#Investigation.

la multinationale Solvay au coeur de l'émission Investigation
© BelgaImage
Diffusion le 7 septembre à 20h20 sur La Une

Manu Morimont a enquêté sur les activités de la multinationale belge, accusée d’être responsable d’une pollution qui menace la santé de plusieurs communautés.

Quel est le point de départ de votre enquête?
Manu Morimont – Solvay est une des plus grosses multinationales belges et elle se positionne comme un acteur vers la transition écologique avec des produits plus sûrs, propres et durables. On a voulu gratter pour savoir si c’était vraiment le cas. On a investigué depuis janvier en Italie et aux États-Unis pour essayer de documenter une pollution aux PFAS. Ces produits ­chimiques éternels sont utilisés par Solvay pour fabriquer des polymères spéciaux qui rendent les revêtements d’avions et de voitures plus résistants à l’eau et à la chaleur. Il faut énormément de temps pour qu’ils se dégradent, mais cette pollution est niée en grande partie par Solvay.

À quelles difficultés avez-vous fait face?
Dans ce cas-ci, c’est un peu la parole de militants et associations contre celle de l’entreprise, même si celle-ci a opté pour la politique de la porte fermée avec nous. Il est très difficile de trouver où se situe la vérité. On a donc fait du terrain, comme à Spinetta Marengo, en Italie, où se trouve une usine phare qui utilise les PFAS. Là-bas, les anciens propriétaires de Solvay ont déjà été condamnés lors d’un premier procès et un deuxième pourrait commencer par rapport à ce composé perfluoré. On est aussi allé dans le New Jersey aux États-Unis où une usine a été responsable d’une large contamination aux PFAS et où Solvay est actuellement poursuivi en justice.

Qu’avez-vous pu ressortir de l’enquête?
On a surtout essayé de voir si les gens étaient contaminés. Les résultats sont alarmants…

Sur le même sujet
Plus d'actualité