"Les Cinquante": le nouveau jeu télé inspiré de "Squid Game"

Diffusé par W9 et Plug RTL, «Les Cinquante» mélange les épreuves de «Squid Game» avec le concept de télé-réalité pour attirer le grand public.

«Les Cinquante»
Extrait de l’émission «Les Cinquante» ©RTL

Ce lundi 5 septembre 2022, c’était le grand début pour "Les Cinquante", la nouvelle émission diffusée sur W9 et Plug RTL. Si vous ne connaissez pas, le concept est très simple. Prenez 50 candidats et mettez-les dans un concours type "Squid Game". Évidemment, contrairement à la série de Netflix, ils ne sont pas tués au fur et à mesure des épreuves mais simplement écartés de la compétition. Puis comme dirait Denis Brogniart dans "Koh-Lanta", à la fin, il n’en restera qu’un. Un petit chanceux surnommé "L’Élu". Voilà, vous avez la recette de l’émission. Une idée toute bête mais qui fait mouche grâce à quelques petites surprises conformes au style de W9.

Une émission taillée sur mesure pour faire le buzz

"Les Cinquante" cache à peine sa filiation avec le blockbuster sud-coréen. Le meilleur exemple, ce sont les superviseurs. Au lieu de porter des masques avec un logo en triangle, carré ou rond, ils apparaissent avec des têtes d’animaux. Le maître du jeu se présente par exemple sous la forme d’un lion (en or). Comme dans la série, sa voix est modifiée pour devenir très grave et le mystère plane sur son identité. Une énigme bien pensée par la production puisqu’elle alimente son lot de rumeurs sur internet.

Mais les astuces de W9 pour augmenter sa visibilité ne s’arrêtent pas là, loin de là. Fidèle à son image de chaîne de la télé-réalité, elle n’a pas sélectionné ses candidats au hasard. Il s’agit de 50 personnalités populaires sur les réseaux sociaux et dans des émissions comme "Les Marseillais", "Les Anges" et autres programmes du genre. Autant dire qu’on n’y trouve que des jeunes adultes, avec des rivalités et des amitiés là aussi très marquées (voire surtout ici vu la concurrence lors des épreuves).

Le but: être l’Élu non pas pour gagner de l’argent pour soi-même mais pour le donner à un de ses abonnés. Ces derniers sont d’ailleurs invités à télécharger l’application de l’émission pour soutenir telle ou telle personne. Celui ou celle qui aura misé sur le bon poulain est susceptible de remporter jusqu’à 50.000 euros. Une machine bien huilée pour faire parler au maximum du programme en ligne.

Des jeux enfantins dans un cadre luxueux

Évidemment, après s’être doré la pilule sous les tropiques dans les autres télé-réalités, tout ce beau monde n’est pas logé dans une simple salle avec des lits superposés comme dans "Squid Game". Entre les épreuves, ils ont le loisir de découvrir le domaine du château de Bertichères situé à l’extrême sud-ouest de la Picardie. Un séjour digne du luxe de la "Star Academy" à Dammarie-lès-Lys. Pendant toute la durée du tournage, ils sont logés et nourris à condition de se plier à une règle: pas de téléphone, sauf à titre exceptionnel sur demande (à l’exception du dimanche)

Quant aux épreuves, pour le coup, on se rapproche à nouveau de la série. Elles sont simplissimes voire enfantines. Exemple avec une sorte de variante de la balle au prisonnier dans un grand carré duquel ne peuvent pas sortir les candidats sous peine d’élimination. Il y a aussi des puzzles, des quizz, des épreuves les yeux bandés, etc. Par moments, les survivants peuvent aussi donner leurs voix pour sauver des personnes éliminées (comme après le jeu de la balle au prisonnier). Un vote organisé lors d’une cérémonie qui édictera qui quittera véritablement l’aventure ou pas. En parallèle, la cagnotte grandit au fil des défis. Mais attention: il existe aussi des épreuves individuelles, comme lors des "Cap ou pas cap" qui peuvent faire perdre de l’argent en cas d’échec. Pour terminer, il y a les "Coups de folie du Lion", où les candidats doivent jouer collectif.

Ce lundi, les deux premiers épisodes ont été diffusés à 18h50 sur W9 et à 22h sur Plug RTL. En France, les audiences sont qualifiées d’"encourageantes" le TV Magazine du Figaro, avec 636.000 téléspectateurs pour le deuxième volet (soit 3,2% de PDA). La suite sera dévoilée dès ce mardi, avec d’abord sur Plug RTL une rediffusion du deuxième épisode à 19h30, puis le troisième épisode (inédit) plus tard dans la soirée, à 22h10. La diffusion est prévue pour durer plusieurs semaines. Ceux qui auraient manqué le début peuvent le revoir sur RTL Play en libre accès.

Sur le même sujet
Plus d'actualité