Endless Night, la série fantastique franco-belge qui a réussi à séduire le géant Netflix

Voyager dans ses rêves grâce à une drogue? Dans Endless Night, attention à ne pas y rester coincé.

Endless Night
© Prod.
Diffusion le 7 août à 20h45 sur Pickx+

Les séries qui ont fait briller la Belgique sur la scène internationale ces dernières années pouvaient être rangées dans les cases du thriller ou de l’enquête policière. Naturel, désormais, que les productions belges explorent petit à petit d’autres genres et surtout attirent les diffuseurs internationaux. Endless Night, réalisé et écrit par le Français David Perrault (Nos héros sont morts ce soir, L’État sauvage), est une nouvelle série fantastique franco-belge qui a réussi à séduire le géant Netflix. Elle tourne autour d’un médicament: l’Icélotropine. Une drogue dérobée dans une clinique du sommeil par une bande d’ados qui s’en sert pour faire d’immenses trips, comme un voyage dans vos rêves sans même dormir. Jusqu’à ce que la frontière entre songes et réalité se brouille et que l’un d’entre eux se retrouve coincé dans ses propres rêves… Ce sera à Éva, la nouvelle de la bande, de tout faire pour le ramener dans le monde réel. Un pitch audacieux comme on en voit rarement chez nous, qui demande forcément beaucoup d’effets spéciaux. Les premières images sont de bon augure et les visuels ne devraient pas avoir à rougir face à certaines superproductions. Côté casting, on retrouve une bande de jeunes acteurs prometteurs, emmenée par Ayumi Roux (Skam France) et Théo Augier (L’école de la vie sur France 2), mais également la Belge Stéphanie ­Crayencour dans le rôle d’une psychologue.

Endless Night est déjà disponible cette semaine, mais pas sur Netflix, qui ne le proposera que plus tard. Proximus, coproducteur de ces 8 épisodes, en a décroché l’exclusivité et le diffuse sur sa plateforme Pickx. Ce n’est pas la première fois qu’il offre des séries inédites à ses abonnés, puisqu’en mai, Des gens bien, nouveau projet des créateurs de La trêve, avait déjà été présenté en exclusivité avant une diffusion sur la RTBF d’ici la fin de l’année.

Sur le même sujet
Plus d'actualité