Eurovision 2023: on sait qui accueillera le concours à la place de l’Ukraine

Fin du suspense, le pays tenant du titre, envahi par la Russie depuis février, s'est mis d'accord avec le Royaume-Uni.

Kalush Orchestra
Kalush Orchestra ©Belga

Le Royaume-Uni s’est mis d’accord avec l’Ukraine, vainqueur de l’Eurovision cette année, pour accueillir en 2023 la prochaine édition du concours de la chanson à sa place en raison de l’invasion russe, a annoncé lundi le gouvernement britannique.

A la suite d’une demande de l’Union Européenne de Radio-Télévision (qui organise l’événement, ndlr) et des autorités ukrainiennes, la BBC a accepté d’accueillir le concours l’année prochaine" , a indiqué dans un communiqué la ministre britannique de la Culture Nadine Dorries, alors que le Royaume-Uni avait obtenu la deuxième place en mai dernier.

Je suis désolée qu’en raison du bain de sang toujours provoqué par la Russie, il n’ait pas été possible d’accueillir l’événement en Ukraine, où il devrait avoir lieu" , a-t-elle insisté.
Kiev avait dénoncé initialement la décision de lui retirer l’accueil de la prochaine édition, réclamant des négociations supplémentaires. Londres avait exprimé sa réticence à priver l’Ukraine de l’événement, suivi par des dizaines de millions d’amateurs de pop et paillettes.

Un porte-parole du gouvernement britannique a assuré lundi que le Premier ministre sortant Boris Johnson était d’avis que l’Ukraine devait organiser l’Eurovision et que " toutes les options " avaient été envisagées pour cela, sans succès. " Mais nous sommes confiants dans le fait que la BBC et le Royaume-Uni vont donner le maximum pour s’assurer que l’événement célèbre et honore le pays, le peuple et la créativité de l’Ukraine" , a-t-il précisé.

La BBC a précisé que le concours donnerait une grande part à " la culture et l’héritage de l’Ukraine ". Le groupe audiovisuel public britannique, qui diffuse l’Eurovision depuis 1956, va lancer dès cette semaine le processus de sélection pour la ville-hôte du concours. L’UER a indiqué que l’Ukraine serait qualifiée d’office pour la finale l’année prochaine.

Grand favori, le Kalush Orchestra avait remporté en mai la finale du concours avec la chanson " Stefania " mêlant hip-hop et musique traditionnelle, une victoire très symbolique en pleine invasion russe. Le Britannique Sam Ryder et son titre " Space Man " avait obtenu la deuxième place, une place inespérée pour les Britanniques habitués au fond du tableau ces dernières années, avec même zéro point en 2021. Le Royaume-Uni n’a plus accueilli l’Eurovision depuis 1998, alors à Birmingham, dans le centre de l’Angleterre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité