Barry White, le pharaon du dancefloor

Portrait du plus romantique des créateurs disco, A Dream Of Love raconte l’art de faire de Barry White.

BARRY WHITE
© Isopix
Diffusion le 22 juillet à 22h25 sur Arte

De sa voix, il a fait une signature. Ses arrangements s’élevaient comme des palais du son d’où coulaient des rivières de velours. Figure du bling-bling romantique des années 70, Barry White a publié des disques somptueux d’où furent extraits plusieurs tubes en or massif.  Plus que le personnage, qui se présentait comme dieu de l’amour, le musicien mérite la plus grande attention.  Avec son art de la composition et sa façon altière de diriger son orchestre de cordes – le Love Unlimited Orchestra -, Barry White a mené le disco au plus haut degré de sophistication pop. Arte, qui diffuse les meilleurs documentaires qu’on trouve sur le marché, propose ce film mixant extraits de concerts et témoignages pour former le portrait d’un homme dont on connaît les grands succès, mais moins le répertoire dans son ensemble. L’occasion de découvrir la réelle influence de ce pharaon de l’industrie musicale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité