Dans la maison où s’échappait Juliette Greco à Ramatuelle

Bienvenue à Ramatuelle, refuge au soleil de Juliette Greco, qui n’aimait pas que les caves enfumées de Saint-Germain-des-Prés.

JUliette Greco
© France TV
Diffusion le 17 juillet à 22h40 sur France 5

Si Juliette Greco reste l’icône absolue du Saint-Germain des existentialistes, elle troquait parfois le noir de son look pour le bleu du ciel et le jaune soleil de sa maison à Ramatuelle. Quand elle s’y installe en 1985, elle s’attache à travailler le jardin où toutes sortes de plantes et de fleurs poussent (avec un gros penchant pour les orchidées blanches), rendant plus lumineuse la vie de celle qui disait aimer “le Sud viscéralement” et “cette notion d’infini et de rêve qu’apporte la mer.” La jolie série Une maison, un artiste lève le voile sur l’intimité des personnalités, elle permet même dans ce cas-ci, de rectifier l’image de Juliette Greco qui, dans son refuge de Ramatuelle, se déleste de son habit de diva, quitte la lumière des projecteurs pour se transformer en Madame Soleil. Cette maison où l’on partage un peu de tout – “le pain, la vie, des gâteaux ou du champagne” – nous ouvre ses portes… On ne va pas se faire prier et rester planter là: on entre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité