Focus sur Janet Jackson, avant et après le scandale du nipplegate

Le fameux “nippelgate” dont fut victime Janet Jackson est au cœur d’un documentaire édifiant.

Janet Jackson
© BelgaImage
Diffusion le 8 juillet à 22h25 sur Arte

C’était en février 2004, mais on s’en souvient comme si c’était avant-hier. En pleine mi-temps du Super Bowl, tandis que Janet Jackson et Justin Timberlake achèvent leur chorégraphie sur Rock Your Body, l’ex-membre du groupe NSYNC arrache une partie du bustier de la chanteuse. Surgit alors un téton orné d’un piercing et d’un bijou en forme d’étoile. Les deux artistes ont l’air surpris. Mais pas autant que les milliers de téléspectateurs qui assistent à la scène. Le monde vient d’assister à l’instant “enfants non admis” le plus court de l’histoire de la musique. Pour Janet Jackson, hélas, cet instant va durer une éternité. À l’instar de Pamela Anderson et de sa sex tape volée, c’est une carrière entière qui va bientôt être dévorée par la foule.

À l’époque, pourtant, la star est au sommet de sa gloire. Elle a près de 40 ans, et on lui prédit un futur doré “à la Madonna”. Sauf qu’une partie de l’Amérique va en décider autrement. Cette Amérique puritaine, insupportable et bête à bouffer du sein en s’en offusquant. Janet Jackson fera alors une erreur, en concédant des excuses publiques pour un acte qu’elle n’a même pas commis. Une position de coupable qu’elle regrettera plus tard mais trop tard. Alors que Justin Timberlake continue à escalader les marches de la gloire, Janet subit des insultes et se retrouve boycottée par plusieurs médias. Un scandale à plusieurs visages, en fonction de l’angle qu’on choisit pour l’ausculter. Ce documentaire a choisi l’angle de la sagesse, en racontant comment Janet Jackson a été et sera toujours une victime intolérable de cet événement a priori anodin qui a changé son existence à jamais. Une histoire de sexisme ordinaire et de racisme quelconque, comme l’Oncle Sam adore les écrire. Dix-huit ans après les faits, faut-il en pleurer ou en vomir? Voici la réponse.

Sur le même sujet
Plus d'actualité