L’Euro féminin de tous les records débute ce mercredi soir

Disputé en Angleterre, ce treizième Euro de foot féminin va susciter une attention sans précédent.

euro féminin de football
© BelgaImage
Diffusion le 6 juillet à 20h50 sur Tipik

On s’en est encore aperçu récemment en Espagne, où un Barcelone-Real Madrid a rassemblé 91.000 personnes, le ballon rond féminin vogue de record en record. Et trois ans après le succès de la dernière Coupe du monde en France, ce championnat d’Europe disputé en Angleterre s’apprête à connaître le même engouement. Reporté de douze mois suite à la crise sanitaire, l’événement, qui a déjà vendu près d’un demi-million (!) de tickets, a la chance de ne pas se chevaucher avec le mondial masculin. En se tenant au royaume du football, cet Euro déambulera entre autres dans les stades d’Old Trafford de Manchester – où a lieu ce match inaugural – et de Wembley. Avec 74.000 sièges, l’enceinte londonienne devrait d’ailleurs permettre à la finale de faire mieux que les 41.301 de l’épilogue de 2013 entre la Norvège et l’Allemagne.

Après avoir reçu la compétition une première fois en 2005 et atteint la finale en 2009, l’Angleterre (avec Ellen White, photo), qui entame son bal face à l’Autriche, fait logiquement partie des favoris. Comme la Suède, la France, les Pays-Bas (tenantes du titre), l’Allemagne, l’Espagne ou même la Norvège. Où, pour la deuxième fois consécutive depuis la création de son équipe en 1976, on retrouve la Belgique. Éliminées au premier tour il y a cinq ans et malgré un groupe relevé (France, Islande et Italie), les Red Flames rêvent de faire mieux en atteignant un quart de finale. Quoi qu’il advienne, le foot féminin garde une marge de progression: les futures championnes d’Europe ne se partageront en effet “que” deux millions d’euros, soit treize fois moins que leurs homologues italiens.

Sur le même sujet
Plus d'actualité