Ce que prévoit France Télévisions pour la rentrée

Le service public français de télévision a dévoilé ses changements en vue de la rentrée 2022, avec quelques surprises.

Bâtiment de France Télévisions
Le bâtiment de France Télévisions à Paris, le 9 décembre 2018 @BelgaImage

Ce mercredi, France Télévisions a donné sa grande conférence de presse dans la Grande Halle de la Villette, à Paris. L’occasion de dévoiler son programme pour la rentrée et les mois à venir sur ses différentes chaînes. Là où ses concurrents comme TF1 ne prévoient pas beaucoup de changements, le service public français opte pour l’inverse. Certains programmes vont disparaître ou être reformatés, tandis que d’autres vont naître. Côté présentateurs aussi, il y a pas mal de modifications, malgré l’apparition de rares nouvelles têtes.

Nouveautés en série chez France 2

Sur la principale chaîne de France Télévisions, plusieurs nouveaux programmes sont en lice. Premier exemple: un prime time dénommé "100% logique". Il s’agit d’un quiz de culture générale adapté d’une émission britannique. Il sera présenté par Cyril Féraud, qui est un des animateurs les plus mis en avant durant la conférence de presse. Sur France 2, il restera d’ailleurs à la tête du "Quiz des champions".

Autre nouveauté: "Un dimanche à la campagne", avec le retour de Frédéric Lopez, qui s’est laissé convaincre par la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte de revenir à l’animation. Pour être précis, il s’agira d’une émission en deux parties où il recevra trois personnalités le temps d’un week-end pour parler d’amour, d’amitié, de la vie. "La première partie s’appellera ‘Un dimanche à la campagne’ et la deuxième ‘Ensemble à la campagne’", explique le présentateur à Télé Loisirs. "L’émission est inspirée de ‘La parenthèse inattendue’ mais le ton sera forcément différent, plus léger qu’à l’époque". Détail important: ce programme prendra la place de "Vivement dimanche", Michel Drucker partant avec son émission fétiche sur France 3.

Citons ensuite l’arrivée d’un nouveau divertissement d’humour présenté par Laurence Boccolini, "Sketch Story", où les stars réinterpréteront des sketchs cultes sous la forme de courtes fictions. Jarry garde son "Big Show" mais aura en plus "Rendez-vous chez Jarry" où il "testera les astuces et les contenus qui ont passionné les réseaux sociaux" en prime time. Agathe Lecaron aura la charge de relancer "Masterchef", abandonné par TF1 en 2015, alors qu’apparaîtra un nouveau rendez-vous environnement, "Instinct animal". Ce dernier sera animé par une des rares nouvelles têtes de cette conférence de presse, Diego Buñuel, l’ancien directeur des programmes de France Télévisions et ancien de Canal+. Il y aura aussi "L’émission politique" une fois par mois en prime time présentée par Caroline Roux, ainsi que "Border Line", une émission de deuxième partie de soirée dédiée à l’actualité internationale présentée par Djamel Mazi. "Ce nouveau magazine de reportages s’intéressera de façon originale à l’origine des frontières, des murs, qui se dressent entre les populations et donnera toutes les clefs pour comprendre les grands enjeux de demain", explique le service public français sur "Border Line".

Quant à l’ancien duo Léa Salamé-Laurent Ruquier, chacun poursuivra sa propre voie. La première récupèrera la case d’"On est en direct" avec "On ne peut plus rien dire!" (un titre encore provisoire). Pour l’heure, presque rien n’est connu de cette émission, si ce n’est que le plateau aura une forme d’arène. Laurent Ruquier aura pour sa part, en plus des "Enfants de la télé", deux nouveaux programmes: "Tout nous fait chanter" (encore une fois un titre provisoire" qui revisite l’actualité avec des chansons humoristiques, et "Aujourd’hui comme hier" qui éclairera des événements actuels avec des images d’archives.

France 3 et ses coups d’éclat

La décision la plus controversée concerne la troisième chaîne française. Il est en effet prévu de supprimer les éditions nationales du journal de France 3, autant de midi que de 19h, pour renforcer à la place les versions régionales. Une façon selon Delphine Ernotte de réduire "la distance qui se creuse entre les Français et leurs médias" en "développant l’audiovisuel des territoires".

Autre décision frappante: la fin de la quotidienne de l’emblématique émission "Des chiffres et des lettres", qui ne sera diffusé désormais que les samedis et dimanches à 17h mais sous une nouvelle version (sans précisions supplémentaires). La place libérée va permettre à Cyril Féraud de se voir doté à nouveau d’une nouvelle émission, en plus de "Slam": "Duels en famille". Il s’agit d’un jeu télé dans un décor d’appartement géant où s’affronteront deux familles de quatre membres représentant leurs régions, avec trois duels suivis d’une finale tout au long de la semaine. "Ce choix de programme s’inscrit dans la volonté du service public de ‘régionaliser’ davantage France 3", a expliqué au HuffPost Stéphane Sitbon-Gomez, directeur des antennes et des programmes de France Télévisions.

En plus du débarquement de Michel Drucker sur France 3 avec "Vivement dimanche", il y aura l’arrivée des premiers procès filmés de la troisième chaîne, selon une volonté du ministère de la Justice. Parmi les autres nouveautés, on compte "Les rencontres du Papotin", animées par des personnes avec un trouble du spectre autistique qui donneront des questions cash à des invités, dont le premier sera Gilles Lellouche. En vue des JO de Paris, un feuilleton des Jeux remplacera "Plus belle la vie".

France 5 et les chaises musicales

Sur France 5, on compte surtout des changements au niveau des présentateurs, au premier rang desquels le passage du relais entre François Busnel et Augustin Trapenard à la tête de "La Grande Librairie". Le premier avait déjà annoncé son départ, même s’il reste à la tête de la production, alors que le deuxième obtient ici une vraie promotion en devenant un des nouveaux grands visages de France Télévisions. En plus d’être présent sur France 2, Diego Buñuel récupère aussi "Thalassa", qui sera désormais sur France 5. Quant à Karim Rissouli, il sera remplacé par Thomas Snégaroff dans "C politique".

Petite nouveauté sur la cinquième chaîne: "C médiatique", présenté par la journaliste Mélanie Taravant pour recevoir "celles et ceux qui animent le débat médiatique". Enfin, Caroline Roux aura une version allongée de "C dans l’air" et Hugo Clément gardera son émission "Sur le front".

Sur le même sujet
Plus d'actualité