Beau rivage, polar fantastique

Un homme se réveille en comprenant qu’il a été assassiné. Par qui? Pourquoi? Il mène l’enquête.

Beau Rivage
© Prod.
Diffusion le 16 juin à 20h55 sur Arte

Abandonné sur Beau Séjour, un voilier aux airs de radeau de fortune, trempé par les flots et la pluie, un homme semble dériver dangereusement lorsqu’il se réveille. Il est plutôt vieux, complètement déboussolé mais suffisamment en forme pour se relever, s’accrocher au mât et attendre un hypothétique sauvetage. Lorsque la lumière d’un hélicoptère ­apparaît, le naufragé lève la tête, mais il n’a pas le temps de se réjouir puisqu’il aperçoit un corps, le sien justement, pendu au mât. L’instant d’après, l’hélico est déjà reparti: la tempête est trop forte. L’homme tente alors de se mettre à l’abri. En vain, puisqu’il tombe dans la mer. La triste fin de l’ancien commandant de marine Maurice Teirlinck? Pour le commun des mortels, dont ses filles Alice, Britt et Esther, également comman­dante, ça ne fait aucun doute: elles ont même vu le corps à la morgue. Pour lui, c’est plus compliqué. Après s’être réveillé sur une plage, le senior se rend compte qu’il est tout bonnement invisible aux yeux de la majorité des êtres vivants. ­Débute alors une phase où le marin à la retraite comprend qu’il a tout bonnement été assassiné. En compagnie de son petit-fils, également “revenu d’entre les morts”, Maurice mène l’enquête en se ­replongeant dans les événements qui bouleversent sa famille depuis plusieurs années.

Quelques semaines après Clan et Red Light, Arte confirme son amour pour les séries flamandes en diffusant la deuxième saison de Beau Séjour, basée sur le même concept du retour d’un mort à la vie, mais cette fois-ci avec un homme d’âge mûr et non plus une adolescente. Cette œuvre du duo Kaat Beels-Nathalie Basteyns, mêlant polar et fantastique, est emmenée par un très grand Gene Bervoets (Maurice ­Teirlinck), notamment accompagné de Lennard Corne (Jasper Greeve) et Emilie De Roo (Esther).

Sur le même sujet
Plus d'actualité