Devant les barreaux, la prison sous un angle différent

Ce documentaire suit le quotidien de plusieurs acteurs de la prison de Lantin, la plus grande prison de Belgique.

la prison de Lantin
© BelgaImage
Diffusion le 13 juin à 20h30 sur La Trois

Ce travail d’infirmier au sein de la prison de Lantin a une ­influence colossale sur son ­quotidien puisqu’il permet à Bastien (prénom d’emprunt vu l’anonymat laissé aux personnages du docu) de vivre de façon plus zen, de se sentir plus à l’écoute de l’autre. Évidemment, il y a aussi des moments de tension, voire de malaise, mais ce bonhomme costaud et dégarni se sent en confiance: en cas de gros problème, il lui suffit d’appuyer sur un bouton pour obtenir en quelques ­secondes le soutien d’une dizaine d’hommes. Ce n’est de toute façon pas l’essence de son travail, lui qui se plaît à apporter un certain soutien à ces per­sonnes désorientées. “Je me souviens avoir croisé un détenu devant la prison, libre, et qui avait en main une carte et un GSM sans savoir comment lier les deux pour ­appeler ses proches, explique Bastien. Il était en prison depuis tellement longtemps que le téléphone mobile ne faisait pas partie de son fonctionnement. Il était perdu, alors qu’il avait matériellement tout en main.

Réalisé en 2015, ce documentaire de Daphné Baiwir et Sébastien Cruz s’enfonce au plus profond de Lantin, la plus grande prison de Belgique. Derrière les murs administratifs, ornés d’illustrations de personnages de bande dessinée, ­comme Gaston en train de se bagarrer avec Prunelle, les réalisateurs s’inté­ressent à la vie professionnelle des différents acteurs qui font tenir l’institution pénitentiaire debout. Il y a la chaleureuse employée au greffe, la gardienne empathique, l’assistant social compréhensif, les infirmiers psychologues. De longues séquences permettent de se sentir au plus près de chacun d’entre eux, de saisir leurs questionnements, leurs craintes et parfois même l’objet de leurs satisfactions. En deuxième partie de soirée, La Trois diffuse un autre documentaire sur l’univers carcéral, cette fois-ci dans une prison pour jeunes délinquants.

Sur le même sujet
Plus d'actualité