?> La montagne aux secrets, rédemption en altitude - moustique.be
Search Menu

La montagne aux secrets, rédemption en altitude

Dans cette nouvelle série Arte, quinze jeunes délinquants - campés par des acteurs talentueux - sont envoyés en montagne en quête d’une seconde chance.

Des ados mis à l'épreuve

© Luis Zeno Kuhn

Diffusion le 26 mai à 20h55 sur ARTE

Ils forment en quelque sorte un groupe d’“exclus”. Ceux dont la société ne sait plus quoi faire, ceux dont elle ne veut plus. Alors ces jeunes délinquants sont envoyés ensemble en montagne pour tenter une expérience. Dès l’arrêt du bus sur le parking, Kim, Steffi, Jessica ou encore Justin sont déjà mis à l’épreuve par une marche, sac sur le dos, pour rejoindre le campement. Ici, la règle, c’est zéro violence. Donc quand Marco, ce grand type rasé à la boucle d’oreille, envoie un coup de boule après s’être embrouillé avec un autre résident, il est directement renvoyé dans le bus, exclu. Entre lacs et montagnes, le cadre est magnifique, mais l’ambiance est lourde : logique lorsque l’on se sent un peu cobaye. Ces jeunes vont en effet passer huit semaines en altitude dans l’espoir qu’ils rompent avec leurs modes d’action conflictuels et qu’ils s’éloignent définitivement de la délinquance. En randonnée, en canoë, sur l’eau, en bivouac ou en rappel le long d’une falaise, l’objectif est de leur changer les idées et de leur donner une seconde chance.   Obnubilée par le bien-être de la petite troupe qu’elle accompagne, Rebecca doit également gérer sa propre relation à distance avec Lars, l’instigateur de l’expérience, resté en ville, qui vient par hasard de découvrir qu’elle était enceinte. Mais tout prend une autre tournure à la suite d’une nuit sanglante sous tente. Particulièrement bien ficelée, cette série allemande s’enfonce avec justesse dans les détails, en dévoilant, à chaque épisode et au détour de l’aventure en montagne, la vie d’avant d’un des jeunes concernés à travers des flash-back consternants.

La montagne aux secrets est emmenée par une jeune troupe d’acteurs (Merlin Rose, Emma Drogunova, Bela Gabor Lenz, Maria Dragus…) terriblement convaincants dans leurs rôles d’ados tourmentés. Une œuvre noire, mais intelligente.