Erich Schwam, parcours d’un rescapé juif

Erich Schwam, un survivant de la Shoah, a décidé de léguer sa fortune à la commune française qui l’a sauvé. Un documentaire retrace son destin.

La famille Scham
© Caméra Subjective
Diffusion le 23 mai à 23h00 sur France 3

Début 2021, la petite ville auvergnate du Chambon est stupéfaite. Un homme mort peu auparavant, Erich Schwam, vient de lui léguer un total de trois millions et demi d’euros, c’est-à-dire tout son héritage. Très discret, il n’a rien raconté de son histoire avant de décéder, si ce n’est le fait qu’il voulait remercier la commune qui a sauvé sa famille des nazis. Le fait divers passionne et une question revient sans cesse : qui est Erich Schwam ? En combinant les différentes enquêtes menées à ce sujet, ce docu arrive à retracer pas à pas le parcours de ce très mystérieux personnage. On passe ainsi de Vienne, où il a passé sa petite enfance au sein de la bourgeoisie juive, à Bruxelles, où il a fui en 39-40, pour finir en France. Un travail de fourmi dans les archives qui permet d’esquisser son quotidien mais pas seulement.

Ce qui est surtout intéressant, c’est de découvrir plus globalement les épreuves qu’ont dû traverser les Juifs fuyant le nazisme. On est frappé par la brutalité de la spoliation de leurs biens en Autriche, où le sujet est toujours un peu tabou, par les discriminations commises en Belgique à leur égard, avec tout un tas de règles à respecter pour éviter les ennuis, ou encore par la dureté de la vie dans les camps de transit en France libre (malnutrition, promiscuité, etc.). Un récit qui met aussi en valeur le rôle essentiel des quelques personnes qui leur ont permis d’éviter la Shoah (le faux visa accordé par un ambassadeur chinois pour fuir Vienne, une manipulation administrative faite par une employée du Secours suisse pour quitter les camps, des cachettes offertes par les Auvergnats). Avec ce happy end, c’est donc une sorte de manuel de survie des Juifs en 40-44 qui se dessine, avec ses périls et ses étapes salvatrices. Un point de vue original sur la Shoah, fruit de recherches poussées, et une belle leçon de vie sur l’accueil des réfugiés.

Sur le même sujet
Plus d'actualité