Soirée consacrée à la condition des femmes sur ARTE

Avec quatre documentaires, Arte consacre une soirée entière au très large éventail de discriminations subies par les femmes.

Un combat quotidien
© ARTE
Diffusion le 17 mai à partir de 20h55 sur ARTE

À en croire le Forum économique mondial, nous avons de la chance. Dans son classement mondial de l’égalité des sexes, la Belgique est 13e, entre l’Allemagne (11e) et la France (15e). Une place honorable qui ne doit pas faire oublier ce que subissent les femmes chez nous, d’où la grande soirée d’Arte sur le sujet. Avec quatre docus d’affilée, la chaîne fait d’abord l’analyse des discriminations sexuelles chez nous, avant de partir voir ce qu’il en est ailleurs dans le monde.

En guise de remise en contexte, Arte commence par l’histoire méconnue des femmes au foyer. En s’intéressant à leurs journaux intimes tenus tout au long des Trente Glorieuses, on s’immerge dans leurs vies et, plus largement, dans la société de l’époque. Une période pas si lointaine où le machisme apparaît sans complexe, ce qui ne les laisse pas indifférentes. On découvre leur esprit critique, leur profond mal-être pour certaines, et comment elles ont perçu la montée du féminisme.

Un point de vue parfait pour mieux mettre en perspective les docus suivants. Suit alors une enquête sur les féminicides avec le portrait de plusieurs victimes. Un problème traité très différemment d’un pays à l’autre, ces affaires n’étant même pas qualifiées de “féminicides” en Allemagne alors qu’en Espagne, la lutte contre ce phénomène inclut les infanticides réalisés par vengeance du mari envers son épouse. Des histoires tragiques qui révèlent le rôle capital des autorités et les mécanismes qui sous-tendent ces crimes.

Troisième docu : un éclairage édifiant sur le sexisme au quotidien, des réseaux sociaux jusqu’aux bancs du Parlement, visant l’ensemble des catégories sociales, notamment contre celles qui s’expriment dans la sphère publique. Une misogynie qui peut prendre la forme d’attaques organisées, allant    jusqu’aux tueries. Enfin, Arte part en Amérique latine, où des femmes luttent pour acquérir leurs droits (à l’IVG, à l’égalité, etc.). Une tâche ardue, tant le machisme y est encore bien ancré. Avec ces enquêtes diverses et variées, toutes de qualité, Arte invite à une compréhension profonde du sexisme qui gangrène notre société. Une vision d’ensemble pour mieux appeler à lutter contre ces phénomènes.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité