Voyage au cœur de l’Ardèche

Echappées belles s'intéresse à l'Ardèche. Côté face, une destination qui a la cote. Côté pile, des locaux qui veulent dynamiser leur terre.

Ardèche
© Adobe Stock
Diffusion le 14 mai à 20h55 sur France 5

Jérôme Pitorin a sorti le short et ses célèbres lunettes de soleil aviateur pour nous emmener en Ardèche ce soir. Cette échappée belle sera placée sous le signe de la nature, gros point fort du département français dont le célèbre Pont d’Arc est le symbole. En Ardèche, on n’a peut-être pas beaucoup de réseaux mais ça tombe bien: le pays regorge de joyaux propices à la déconnexion et aux activités de plein air. C’est donc tout naturellement que notre escapade débute par l’inévitable tour en canoë au fil des méandres du fleuve éponyme. Plages de galets, gorges spectaculaires, rapides plus ou moins bien négociés par les touristes… on retrouve tous les marqueurs du sujet du jour, comme on dit dans les émissions culinaires. Une ouverture tarte à la crème qui permet d’étirer le spectre sur la question du tourisme écoresponsable, argument marketing certes mais réelle préoccupation tout de même. Surtout quand on sait que 450.000 touristes pagaient chaque année sur les flots ardéchois. Miser sur les attractions naturelles sans les tuer à petit feu, c’est tout le défi des acteurs touristiques de la région. Un autre challenge de taille pour le 07: dynamiser ses territoires au-delà de l’activité touristique. Notre guide aux cheveux fauves prend donc la direction d’une épicerie participative qui regroupe producteurs et bonnes volontés souhaitant valoriser les produits locaux. Jeunes pour la plupart, ils symbolisent l’envie d’autre chose de leur génération à la recherche de sens dans leur travail et leur mode de vie. C’est aussi un enjeu majeur pour les campagnes de l’Hexagone qui veulent trouver un nouveau souffle malgré des années d’exode rural. Ici le pari est gagnant-gagnant: il permet de sauver l’offre des services dans les petits villages et de proposer des perspectives professionnelles aux nouvelles générations.

Sur le même sujet
Plus d'actualité