Toots Thielemans: le parcours d’un génie du jazz

Concerts, expo, portraits télé... Le centenaire de Toots Thielemans est célébré en grande pompe.

Toots Thielemans
© BelgaImage
Diffusion le 29 avril à 22h40 sur La Une

Il a joué avec Charlie Parker, fait le bœuf avec Miles Davis, est parti en tournée avec Billie Holiday, a signé le thème inoubliable du blockbuster Macadam Cowboy réalisé par John Schlesinger en 1969 et était le meilleur pote du producteur Quincy Jones. Mais pour les Belges, fans de jazz ou non, Toots Thielemans restait ce “ket” moustachu qui mangeait des ­moules rue des Bouchers, sortait son harmonica pour animer un bal populaire sur la Grand-Place de Bruxelles ou offrait une tournée de pils à des habitués d’un bistrot perdu au fond d’une ruelle pavée, un soir de victoire des Diables Rouges.

“Notre” Toots, qui s’est éteint le 22 août 2016, est né le 22 avril 1922. Et son centenaire est célébré avec faste. Il y aura un concert hommage au Tournai Jazz Festival le 1er mai, un autre à Bozar, à Bruxelles, le 29 avril, ainsi qu’une toute grosse expo immersive Toots 100. The Sound Of A Belgian Legend au KBR (Bibliothèque royale de Belgique), du 22 avril au 31 août.

Pour la RTBF, ça se passe ce vendredi 29 avril sur La Une avec L’incroyable destin d’un ketje de Bruxelles, un documentaire réalisé en 2008 par Pierre Barré et Thierry Loreau. On y suit le parcours de ce gamin des Marolles, qui se prend de passion pour la guitare avant de découvrir l’harmonica et tenter l’aventure aux États-Unis. Avec les Jacques Brel, Annie Cordy, Raymond Goethals et notre courageux Arno, Toots reste le digne représentant de cette Belgique de papa. Avec tout ce que cela évoque d’accent, d’humilité, de mélancolique et de surréalisme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité