Paris-Roubaix: un grand favori, mais…

Six mois après une édition reportée, Paris-Roubaix retrouve sa place en ce dimanche pascal.

cyclisme
© BelgaImage
Diffusion le 17 avril à 12h55 sur Tipik

Après Milan-San Remo et le Tour des Flandres, Paris-Roubaix est la troisième des cinq plus grandes courses mondiales d’un jour à se disputer en moins d’un mois, avant Liège-Bastogne-Liège dimanche prochain et le Tour de Lombardie en octobre. Repoussée pour ne pas coïncider avec le premier tour des élections présidentielles françaises, cette 119e édition a lieu six petits mois après la précédente, reportée pour cause de crise sanitaire. Courue en automne, l’épreuve avait retrouvé des conditions dantesques et ­inédites depuis près de vingt ans, voyant triompher Sonny Colbrelli couvert d’un masque de boue, ­devant l’espoir belge Florian ­Vermeersch et Mathieu van der Poel. En l’absence du champion d’Italie et d’Europe et vu les incertitudes autour de ses adversaires, ce dernier prendra le départ avec le statut de favori n°1, dans une course pouvant toujours réserver une sur­prise. Les Français, par exemple, attendent toujours leur vainqueur depuis un quart de ­siècle! En tout cas, les atouts du Néerlandais ne manquent pas pour ajouter son nom au palmarès et devenir le treizième coureur de l’histoire à réaliser le doublé Tour des ­Flandres/Paris-Roubaix, après le Suisse Fabian Cancellara en 2013.
Sur un parcours long de 257 kilomètres et quasi inchangé par rapport à 2021, la classique française proposera une petite “mise en jambes” de près de cent bornes de plat, avant ses fameux cinquante-cinq kilomètres de pavés. De quoi aussi servir à certains de répétition avant le Tour de France, puisque dans deux mois et demi, la cinquième étape de la Grande Boucle empruntera quelques secteurs ­pavés de ce dimanche. Quant aux nombreux amateurs de vélo, ils profiteront d’un tout autre décor dès ce mercredi avec la Flèche wallonne, à suivre sur Tipik.

Sur le même sujet
Plus d'actualité