À la télé ce soir: Philippe Geluck présente ses Chats-d’œuvre

L’exposition montrait vingt statues du Chat sur les Champs-Élysées. Voici comment le dessinateur belge a donné vie à ce projet…

Geluck
© RTBF
Diffusion le 15 avril à 22h35 sur La Une

Philippe Geluck semble avoir eu 9 vies. Acteur de théâtre, animateur d’émission pour enfants, dessinateur de BD, chroniqueur à la radio puis à la télévision, artiste… Parmi ses dernières performances, on doit noter organisateur d’expositions et sculpteur. Le Bruxellois s’est lancé dans un projet titanesque: 20 immenses statues en bronze de son incontournable Chat installées en plein air sur les Champs-Élysées. Un projet ­inspiré par la mythique exposition du sculpteur colombien Botero, en 1992. Avec l’idée de pouvoir vendre ces 20 statues par la suite, une façon de financer son projet de musée bruxellois, autour de ses bandes dessinées et du dessin de presse. Un peu fou? Un peu mégalo? Peut-être, mais ce n’est pas ça qui arrête le papa du Chat. Tout au long de ce projet pharaonique, le dessinateur a été suivi par les caméras de Gérard Pullicino, réalisateur historique d’émissions pour la télévision française. L’occasion d’en découvrir les coulisses bien évidemment, mais aussi de dresser un portrait d’un des Belges préférés des Français, à l’instar des humoristes et autres animateurs radio habitués du Thalys.

Pour parler de lui et de son aventure dans la sculpture du bronze, on retrouve son épouse, des amis comme le dessinateur François Schuiten, mais aussi des personnalités plus inattendues comme la romancière Amélie Nothomb ou la maire de Paris Anne Hidalgo. Sans compter un témoin anonyme, qui s’exprime un peu plus que les autres. Il a choisi d’appa­raître flouté avec sa voix modifiée, mais on ­distingue nettement un bonhomme rondouillard aux oreilles pointues et aux lunettes rondes, affublé d’un grand costume­cravate. Et il semble connaître Geluck mieux que ­­quiconque. Fort à parier que son haleine sent la souris, voire le ­muscadet… Une façon de donner un cachet original et amusant à ce sympathique documentaire.

Sur le même sujet
Plus d'actualité