Le pape François est-il sur le déclin?

Doc Shot s'intéresse aux dernières batailles du Pape François ce jeudi soir.

le pape françois
© BelgaImage
Diffusion le 14 avril à 22h20 sur La Une

En mars dernier, l’Argentin Jorge Mario Bergoglio a entamé sa ­dixième année de pontificat. Lors de son élection, beaucoup s’étaient félicités de l’arrivée d’un pape moderne et progressiste. Dans ce documentaire, la journaliste Constance ­Colonna-Cesari, spécialiste du Vatican, tente notamment de savoir si le pape François a bien accompli les promesses de changement évoquées à l’époque. Bloqué durant de nombreux mois ­à ­cause de la pandémie, cet authentique globe-trotter a véritablement repris les voyages il y a quelques mois en se rendant notamment en Irak, à Nadjaf, où il a foulé le sol d’une ville sainte du ­chiisme, ce qu’aucun pape n’avait fait avant lui. “Il joue sur plusieurs tableaux”, estime Colonna-Cesari dans une interview accordée à Arte. L’Argentin en effet s’est fait remarquer en développant une stratégie du catholicisme en Chine ou en étant “le pape” du procès du cardinal italien Angelo Becciu, poursuivi pour corruption.

Deux ans après l’apparition du Covid, François serait-il toutefois un pape fatigué et en passe de perdre son statut de star? ”On ne peut pas imaginer qu’il renonce avant la mort de Benoît XVI, ça ferait deux papes émérites au Vatican avant l’élection d’un troisième”, explique Constance ­Colonna-Cesari, la réalisatrice du ­documentaire. Alors que Jorge Mario ­Bergoglio compte désormais 85 printemps, les guerres de succession ont ­officieusement commencé. “On est dans ce débat de préparation de l’après-François, mais je pense que comme c’est un combattant, il n’a pas envie de rendre les armes maintenant.” Ce qu’il lui reste à faire? ­Retrouver de la visibilité sur la scène ­internationale et réaliser quelques derniers consistoires, ces nominations de cardinaux qui pourraient permettre d’élire un successeur qui poursuivrait sa réforme.

Sur le même sujet
Plus d'actualité