À la télé ce soir: 2.000 ans d’antijudaïsme

Arte retrace les racines profondes de l’antisémitisme et ses manifestations au cours du temps.

Histoire de l'antisémitisme
© Effervescence Productions
Diffusion le 12 avril à 20h55 sur Arte

An 38 après J.-C. La ville cosmopolite d’Alexandrie est sous le choc après que les juifs de la cité ont été massacrés. C’est le premier massacre connu visant spécifiquement cette communauté. Mais ici, comme lors de toutes les violences postérieures contre les juifs, l’explication de ces émeutes tient plus à des motivations politiques ou écono­miques. C’est le principal enseignement de cette série d’Arte qui décortique en détail l’antisémitisme à travers les siècles.

De fil en aiguille, le documentaire livre une analyse rigoureuse et éclairante sur les origines de l’antijudaïsme. Il apparaît ainsi que ce dernier ne se forme véritablement qu’à l’époque des croisades, mille ans après ­Alexandrie. Jusque-là, juifs et chrétiens étaient quasi indifférenciables et vivaient en paix. Une époque révolue quand l’Église décide de se créer des ennemis. Naissent alors tous les clichés sur les juifs (nez crochu, cupidité, meurtres rituels d’enfants), et les premiers pogroms surviennent. La suite du docu montre comment ces persécutions recyclent continuellement les mêmes mythes pour se justifier, du Moyen Âge à nos jours, malgré des périodes d’accalmie (dans l’Espagne musulmane, dans la Pologne du XVIIe siècle, puis là où se diffuseront les idéaux de la Révolution française). Grâce à ces quatre épisodes, le phénomène s’éclaire: on découvre comment ces discriminations ont été constamment orchestrées par les prêcheurs de haine pour atteindre des objectifs qui n’avaient en fait rien à voir avec la religion. Et l’examen minutieux de ces violences permet de dépassionner ce sujet hautement inflammable.

Sur le même sujet
Plus d'actualité