À la télé ce soir: Marseille racontée par Clara Luciani

Raconté par Clara Luciani, un documentaire passionnant retrace la riche histoire de Marseille.

Marseille
© France 3
Diffusion le 6 avril à 21h10 sur France 3

”Je suis née il y a près de trois mille ans, bien avant que la France ne ­devienne la France. Je suis l’un des plus beaux ports qui borde les eaux de la Méditerranée, une ville monde où viennent se réfugier tous les peuples de la terre. Je suis une cité rebelle, fière de ma singularité. Ici, on dit même qu’on craint dégun, dans ma langue si particulière!” Tels sont les premiers mots de Clara ­Luciani, dans une introduction qui ­donne à la fois le ton et le fond de ce portrait urbain qui s’aventure dans le passé de l’agitée cité phocéenne. La chanteuse, qui a passé sa jeunesse en bordure des quartiers nord de la ville, nous accom­pagne à travers 2.600 ans d’histoire, ­peuchère. Elle se souvient du temps où on l’appelait Massalia la grecque ou ­Marsiho la provençale. Elle parle de cette noirceur qui continue, encore aujourd’hui, à lui coller à la peau “en raison de la violence des hommes”. Elle évoque le ­football, bien sûr: quand on a à la fois ­Zinédine Zidane et Éric Cantona qui ont foulé ses terrains et ses rues, on n’en est pas peu fier. Elle écoute aussi les ­Marseillais parler eux-mêmes de leur trésor, de leur quotidien, de leur âme. Bien sûr, ici ou là, il y a des couplets plus ­douloureux, puisque la ville eut notamment le cœur brisé durant l’occupation nazie, quand la majorité de ses quartiers populaires furent détruits. Mais Clara Luciani, se glissant dans sa peau, l’affirme avec poigne: ”Personne n’a ­jamais ­réussi à m’enchaîner”. Et la chanson de continuer son chemin à travers les ­périodes glorieuses de la belle du Sud, cette héroïne rebelle que Louis XIV ­dessina avec joie – c’est à lui que l’on doit son organisation spatiale actuelle – et où Napoléon III fit édifier la plupart de ses monuments emblématiques. Bienvenue parmi les refrains entêtants d’une ville aux lumières intemporelles. Bienvenue dans une chanson qui raconte un tas d’histoires de fadas.

Sur le même sujet
Plus d'actualité