Star Academy: toute une époque

Star Academy est à l’origine de la découverte de nombreux talents, mais aussi d’une certaine idée de la célébrité. Après plus de dix ans d’absence, le télé-crochet culte pourrait faire son grand retour.

Star Academy
© TF1

L’annonce a fait l’effet d’une petite bombe dans le ­paysage médiatique français (et au-delà). Selon le ­quotidien Le Parisien, la chaîne TF1 envisagerait de faire revenir son divertissement mythique, et embléma­tique des années 2000. Avec de nouveaux ­élèves et un nouveau corps professoral (qui serait rejoint par l’ex-candidat Jean-Pascal Lacoste, se dit-il), mais toujours avec Nikos Aliagas, l’animateur histo­rique du format, aux commandes. La mécanique des quotidiennes et des primes serait elle aussi conservée. Sauf que, deux jours après la parution de l’article du grand quotidien populaire, Xavier Gandon, directeur des antennes télé et digitales du groupe TF1 a quelque peu douché les enthousiasmes et déclaré qu’il ne “confirmait pas” la renaissance du programme. Ceci étant, il a néanmoins indiqué travailler avec la société Endemol – qui inventa le concept – à une “proposition éditoriale qui renouvelle suffisamment la promesse”.

Révolution 2001

Outre ses records d’audience, la Star Academy est également un des marqueurs sociologiques du nouveau siècle. Comme Loft Story, apparu en mai 2001, qui sanctionnait le début en francophonie de la “téléréalité”, la Star Ac, sortie en octobre – juste après les attentats du World Trade Center – installait l’image version selfie comme la signature de ce qui allait être notre époque.

Star Academy

© DR

Le prime

La sanction. La semaine, les élèves passaient une évaluation devant leurs profs et les téléspectateurs. Les moins bien notés étaient nominés au prime time. À la fin de l’émission, l’un des nominés était sauvé par le public et un autre par ses camarades. Et ce, semaine après semaine, jusqu’à la finale.

Une pépinière

La Star Ac a révélé de nombreux talents ou personnalités. Jenifer, Olivia Ruiz, Nolwenn Leroy, Élodie Frégé et Grégory Lemarchal – dont la disparition en 2007 des suites de la mucoviscidose fut vécue par de nombreuses per­sonnes comme un véritable trauma – sont issus de la Star Ac.

Le château

Le concept. Après une série de castings, seize candidats étaient sélectionnés pour séjourner pendant ­plusieurs mois dans une “Academy” située dans le “château” où ils recevaient des cours de chant, de danse, de diction et un entraînement ­physique afin de développer leur style artistique.

© DR

Véritable carrière

La gagnante ou le gagnant remportait un contrat avec la maison de disques Universal Music afin d’enregistrer un album ainsi qu’un million d’euros qui servait d’avance sur les ventes des disques. Entre deux ­saisons, avait lieu une tournée de concerts avec les finalistes et principaux candidats. En 2004, la “Tournée des trois Star Ac” a rempli le Parc des Princes, à Paris.

Sur le même sujet
Plus d'actualité