Diana Boss, une minisérie qui détonne

Créée par l'actrice féministe Marion Séclin, Diana Boss suit le parcours peu ordinaire de Malika, avocate le jour et rappeuse la nuit.

Diana Boss
© Prod
Diffusion le 4 avril à 20h10 sur Plug RTL

Avocate stagiaire en journée, Malika (Moon’a) est artiste rappeuse la nuit. À 23 ans, cette jeune femme aussi ­engagée que passionnée cherche à se faire une place, ­entre le barreau où elle a encore tout à prouver et un milieu ­largement dominé par des hommes. Créée par la youtubeuse française Marion Séclin, cette mini-série dans l’air du temps marque surtout par la personnalité de sa comédienne, qui porte ces épisodes (de 26 mi­nutes) en dénonçant, avec subtilité, misogynie et racisme. En rendant au passage hommage à la langue française, qui domine les deux univers distincts traités dans cette fiction remarquée l’an dernier à Canneseries.

Sur le même sujet
Plus d'actualité