Le Covid, ce tremplin antisémite

Immersion dans les milieux antijuifs pour voir comment ils ont prospéré avec la crise sanitaire.

Antisémites après le covid
© Together Studio
Diffusion le 3 avril à 20h55 sur France 5

Le 17 mars 2020, le jour même du début du ­confinement en France, un internaute antisémite accuse Agnès Buzyn, ancienne ­ministre de la Santé, et son mari, tous deux Juifs, d’avoir répandu le Covid-19 dans le monde entier avec tous les clichés possibles et imaginables. Son message se répand comme une traînée de poudre, bien qu’il soit sans fondement. C’est le point de départ du nouveau numéro de La fabrique du ­mensonge qui montre à quel point la pandémie a représenté un terreau ­fertile pour l’antisémitisme (incertitude ambiante, surexposition aux réseaux sociaux, etc.). Pire: ce dernier a renforcé ses liens avec des propagateurs de désinformation pour toucher de nouveaux publics (jeunes, partisans de la santé alternative, anti-pass…). L’émission montre avec brio et pas à pas comment la haine envers les Juifs fait son lit, et comment la violence apparaît, parfois avec des appels au meurtre. Une découverte d’un monde parallèle qui fait froid dans le dos et qui alerte sur ce test pour la démocratie.

Sur le même sujet
Plus d'actualité