Céline Dion mise à l’honneur contre le Sida

Les artistes se mobilisent pour le Sidaction en revisitant les plus grands titres de Céline Dion.

40 ans de chanson de Céline Dion
© France 2
Diffusion le 26 mars à 21h10 sur France 2

Chaque jour dans le monde, près de 2.000 personnes meurent encore du Sida. Le Covid-19 a bouleversé nos vies depuis deux ans mais un virus ne chasse pas l’autre et aujourd’hui encore, le VIH n’en finit pas de tuer. Quarante ans après le début de cette épidémie, la recherche a permis de faire avancer celle contre le coronavirus. La crise sanitaire a cependant malmené le combat en ralentissant le dépistage et la prévention. Dès lors, la mobilisation est plus que jamais nécessaire. Fidèle au poste depuis plus de trente-cinq ans, ­Line ­Renaud, accompagnée de Jean-Paul Gaultier, préside la 29e édition du ­Sidaction. Cette soirée permet de sensibiliser les téléspectateurs et de faire appel à leur générosité.

Cette année, Céline Dion est mise à l’honneur (même si elle ne sera pas présente). Sur la scène du ­Dôme de Paris (Palais des Sports), plusieurs générations d’artistes revisiteront le répertoire de la star internationale. ­Jenifer, Isabelle Boulay, Nolwenn Leroy, Michael Gregorio, Shy’m, Bilal Hassani, Kimberose, Hélène Ségara, Imany, ­Chimène Badi, Michèle Torr, Anne Sila, Anggun, Joyce Jonathan, Valentina, ­Natasha St-Pier, Julie Zenatti et Victoria Sio (la voix du film Aline réalisé par ­Valérie Lemercier) parcourront en chansons les 40 ans de carrière de la plus ­grande voix francophone. Les titres, on les connaît tous par cœur: Pour que tu m’aimes encore, J’irai où tu iras, S’il suffisait d’aimer, Encore un soir, All By Myself, Parler à mon père, Ziggy – un garçon pas comme les autres, My Heart Will Go On, On ne change pas, etc. Ces succès indémodables seront enjolivés par des ­tableaux spécialement conçus et chorégraphiés pour l’émission. Vincent Niclo, chanteur engagé dans la cause depuis longtemps, endossera le costume de ­maître de cérémonie. Contre le Sida, la bataille continue… en attendant de ­gagner la guerre.

Sur le même sujet
Plus d'actualité