À la télé: Une autre catastrophe sanitaire en vue

Les conséquences de la surconsommation des antibiotiques sont catastrophiques pour la santé. Ce documentaire pointe cette autre pandémie.

antibiotique
© Arte
Diffusion le 15 mars à 20h50 sur Arte (reprogrammé en dernière minute pour le 31 mars à 9h25)

Chaque année, la résistance des bactéries aux antimicrobiens ­serait responsable de 700.000 décès. C’est la troisième cause sous-jacente de mortalité dans le monde. Un bilan terrible, résultat de l’administration déraisonnée d’antibiotiques. Car si ces derniers ont pu sauver de nombreuses vies, ils ont également été donnés à des personnes qui n’en avaient pas ­besoin. Aux USA, 30 % des prescriptions d’antibiotiques sont faites à mauvais ­escient. Si rien n’est fait d’ici cinq ans, les cancérologues prévoient que les résis­tances seront si nombreuses que leurs ­patients courront un grave danger. Face à un tel constat, Arte est partie à la ren­contre des patients impactés par ce fléau. Une démarche qui rend le pro­blème très concret. On est frappé par la détresse de cette malade de la mucoviscidose qui ne peut plus se soigner, de cette femme qui a frôlé la mort, gavée d’antibiotiques, de ces Africains et de ces ­Pakistanais atteints de pathologies multirésistantes (tuberculose, typhoïde), etc. L’utilisation d’antibiotiques dans la culture et l’élevage ­permet même le développement de ­maladies parfois mortelles. Pour chacun de ces cas, le docu se ­penche ensuite sur les pistes de solution proposées par les experts. Des réponses qui ne se concré­tisent pas souvent par manque de financements.

En découle une enquête très fouillée qui permet de se rendre compte du danger qui nous pend au nez, celui d’une super-pandémie où toute une série de maladies pourraient devenir incurables. Un constat interpellant, tant l’ampleur de la ­menace est insoupçonnée. On ne peut que conseiller de regarder ce documentaire qui incite chacun à repenser sa ­consommation d’antibiotiques tout en faisant la part des choses entre les bénéfices et les risques de l’utilisation de ces médicaments.

Sur le même sujet
Plus d'actualité