Le best of de Jean-Pierre Pernaut au JT en vidéos

De ses débuts à son dernier JT de TF1, retour en images sur la carrière de Jean-Pierre Pernaut, décédé ce 2 mars.

Jean-Pierre Pernaut en 1995
Jean-Pierre Pernaut le 19 septembre 1995 @BelgaImage

Ce mercredi 2 mars 2022, le journaliste Jean-Pierre Pernaut est décédé des suites d’un cancer du poumon. Cela ne faisait qu’un an et demi qu’il avait quitté le JT de TF1 grâce auquel il est devenu célèbre. Il sera resté près de 33 ans à la tête du journal télévisé. Un temps encore plus long si on y ajoute le temps passé à couvrir les sujets d’actualité sur le terrain, au début de sa carrière. Retour donc sur un total de presque cinq décennies de Jean-Pierre Pernaut à la télévision française.

Sa toute première apparition télévisée

La première fois que Jean-Pierre Pernaut apparaît sur le petit écran, c’est le 8 août 1972. Le jeune journaliste n’a alors que 22 ans et il doit interviewer un homme qui a retrouvé au fond d’un puits un petit garçon de 11 ans, Sylvain, disparu pendant 16 heures. Un début bien modeste qui augure pourtant une grande carrière.

JPP présentateur du JT

Il faut attendre pas moins de 16 ans pour que Jean-Pierre Pernaut n’accède au sacro-saint du JT: le poste de présentateur. C’est le 22 février 1988. Quatre jours avant, le très respecté Yves Mourousi présentait son dernier journal. C’est donc JPP qui prend sa place, à une époque où la guerre froide touche à sa fin.

Jean-Pierre Pernaut tout sourire

Le journal de Jean-Pierre Pernaut, c’est d’abord une bonne humeur communicative qui imprégnait son style. Une caractéristique que partageait manifestement son équipe, comme lors de ce dernier JT avant les vacances de Noël. Pour marquer le coup, ses collègues l’ont pris pour cible au moment de rendre l’antenne avec… des boules de neige.

Pernaut pas content

Un autre trait typique de Jean-Pierre Pernaut, c’est sa franchise. Lors de ses dernières années, il s’est notamment fait remarquer pour ses nombreux coups de gueule sur la crise sanitaire, comme lorsqu’il critique le manque de masques ou l’existence de mesures jugées illogiques selon lui. Mais il est possible de remonter bien plus loin pour que JPP se distingue avec ses petites piques. En témoigne cette fois où la France se fait battre par l’Italie lors de l’Euro 2012. Le présentateur n’hésite alors pas à critiquer subtilement et indirectement les Bleus.

Jean-Pierre le franco-français

Et puis, Jean-Pierre Pernaut, c’est évidemment les reportages régionaux. Combien de fois n’a-t-il pas envoyé ses journalistes aux quatre coins de la France pour présenter des produits du terroir, des marchés locaux ou encore des fêtes villageoises? Un thème revenait par exemple chaque année: la transhumance, que ce soit sur les hauteurs des Pyrénées ou en plein Grenoble, au pied des Alpes.

JPP le gaffeur

Inévitablement, en étant 33 ans aux manettes du JT, Jean-Pierre Pernaut a fait quelques lapsus. Parmi les plus notoires, il y a cette fois où un hommage national est rendu aux Invalides à Michel Rocard, l’ancien Premier ministre français décédé en 2016. Mais au lieu de dire que la cérémonie est menée par le président de l’époque, François Hollande, il se trompe et commence par dire qu’il s’agit de Valéry Giscard d’Estaing, avant de se reprendre. Une petite gaffe qui a bien fait rire. Pourtant, comme l’a confié JPP à 50′ Inside, il considère qu’il "n’a jamais fait vraiment de lapsus". "Une fois, je me suis trompé de pape quand même. Lors de l’élection de Jean-Paul II, je vois arriver un type sur le balcon du Vatican mais ce n’était pas lui", a-t-il confié, considérant qu’il s’agissait là d’une de ses plus grosses gaffes.

Les accidents du direct

Au registre des gaffes, il y en a aussi certaines qui n’en sont pas vraiment mais qui sont malgré tout gênantes. Citons par exemple cette fois où Jean-Pierre Pernaut parle de la pandémie de Covid-19 et se met à tousser sans pouvoir s’arrêter. Il lui est alors difficile de se reprendre et de lancer le reportage sur un député hospitalisé à Mulhouse à cause du coronavirus.

Un dernier JT émouvant

Enfin, il y a son dernier JT. Un journal empreint d’émotion où le journaliste est entouré de ses collègues, de sa successeuse Marie-Sophie Lacarrau, et de sa famille. Des adieux qui n’ont pas manqué de toucher Jean-Pierre Pernaut, qui s’est adressé au public pour le remercier de sa fidélité durant ces 33 ans de JT.

Sur le même sujet
Plus d'actualité