À la télé ce soir: les adieux d’Insecure

La cinquième saison d’Insecure boucle en beauté les aventures d’Issa, Molly et leurs amies à Los Angeles.

Insecure
© Prod
Diffusion le 2 mars à 20h30 sur Be Séries

C’est déjà la fin des aven­tures d’Issa et ses amies. L’occasion pour Insecure de faire le point sur le parcours de ses protagonistes au fil des années. Pas étonnant que les scénaristes aient choisi la soirée de retrouvailles de leur promotion à l’université de Stanford comme cadre pour ce premier épisode. Dix ans se sont passés depuis leur diplôme, tout comme plusieurs années se sont déroulées dans la série.

Dans la dernière saison, l’amitié entre Issa et Molly, habituellement très proches, avait pris un sacré coup dans l’aile. Elle va tout doucement reprendre des couleurs tandis que parallèlement, les deux vont devoir affronter de nouvelles situations, professionnelles et sentimentales pour la première, familiales et relationnelles pour l’autre. Si la série continue d’aborder toutes les ­facettes, parfois tristes, parfois dures, du quotidien de ces jeunes trentenaires noires en Californie, elle n’en reste pas moins une comédie aux dialogues finement ciselés. Mais il faut reconnaître qu’au fur et à mesure qu’Insecure avance vers sa fin et aborde le futur de ses personnages, l’humour est un peu moins présent qu’avant. Cette dernière salve d’épisodes est à la hauteur des précédentes et se termine très joliment pour tous les personnages de la série, ce qui est toujours un challenge à la télévision. La réalisation est toujours remarquable, les superbes plans aériens de Los ­Angeles ­donnent toujours envie d’aller s’y installer et la bande-son, un des gros points forts d’Insecure, est encore une fois sélectionnée avec goût, mais surtout à nouveau super­bement adaptée aux diffé­rentes ­scènes.

La série a servi tant de tremplin que de carte de visite à sa créatrice/ scénariste/productrice/directrice musicale/actrice principale Issa Rae, qui a, depuis, lancé sa boîte de ­production et son propre label de musique. Après cinq excellentes saisons, on a hâte de savoir ce qu’elle nous réserve sous ces différentes casquettes.

Sur le même sujet
Plus d'actualité