À la télé ce soir: Cap sur les parcs nationaux américains

Un splendide documentaire nous immerge parmi les trésors des grands parcs de l’Oncle Sam.

Yellowstone
© Arte
Diffusion le 26 février à 20h50 sur Arte

On pourrait nous servir chaque semaine un documentaire sur les parcs nationaux américains, on ne s’en lasserait toujours pas. La chaîne Arte le sait très bien, puisqu’elle propose une journée spéciale qui leur est consacrée et, en guise de ­prime time, un remontage d’une série précédemment diffusée. À quelle occasion? Les 150 ans du plus célèbre d’entre eux, alias le Yellowstone. Mythique, ­celui-ci fut créé en 1872 et désigné comme le premier parc naturel du ­globe. Depuis, il n’en finit plus de fasciner: on y vient pour observer ses grizzlis, ses bisons ou ses wapitis, mais aussi pour arpenter un territoire recouvert de neige durant plus de la moitié de l’année. Bien sûr, le lieu bénéficie d’une protection ­ultra-rapprochée. Sa biodiversité est sa richesse première, et sa faune sauvage ne serait rien sans une attention de chaque instant portée aux recoins d’un décor où les montagnes côtoient les geysers ­rugissants ou les sources d’eau chaude bouillonnantes.

Autres étapes de ce périple: les Everglades floridiennes qui, avec leurs 350 espèces d’oiseaux, leurs mangroves infinies, leur incroyable peuple aquatique et leurs 50 sortes de reptiles, constituent tout ­simplement le plus grand écosystème de marais maritime du continent américain. Le Grand Canyon, lui, reste l’un des ­livres ouverts préférés des géologues, qui continuent à explorer un lieu que le ­fleuve Colorado a façonné durant plus de 2 milliards d’années. On découvre également les secrets bien gardés des Great Smoky Mountains, de la Yosemite Valley, de la péninsule Olympique, des Gates of the Arctic en Alaska ou du brûlant ­Sonora (la plus grande zone désertique d’Amérique du Nord). Inutile de préciser qu’on en prend plein les mirettes. Ne pas succomber à de tels charmes ne serait que pure mauvaise foi…

Sur le même sujet
Plus d'actualité