À la télé ce soir: Michel Peyrard donne la parole à d’anciens otages

Sept ex-otages se livrent sur leur captivité et les sentiments parfois contradictoires d’après libération.

Wolfgang Ebner et Andrea Ebner, autrichien. Otage d'AQMI durant 8 mois et 1 semaine
© Prod
Diffusion le 21 février à 20h30 sur La Trois

Quand ils sont détenus, ils ne peuvent pas témoigner. Et quand ils sont libérés, on croit, à tort, que l’histoire est terminée. Et quand ils ont structuré leur récit, on ne les écoute plus”. Ces mots, ce sont ceux de Michel Peyrard, qui s’exprimait sur France Info lors de la diffusion française de son documentaire, Otage(s), réalisé avec Damien Vercaemen.

Un sujet que maîtrise forcément le journaliste, grand reporter envoyé sur toutes les scènes des grands conflits du monde. Et lui-même ex-otage (il a été arrêté en 2001 par les talibans et libéré après 26 jours de détention). Conscient de l’importance de la parole dans le processus de guérison, il recueille les confidences de sept anciens otages de groupes différents: Clara Rojas, Peter Theo Curtis, Pierre Borghi, Oscar Tulio Lizcano, Maria Sandra Mariani et le couple formé par Wolfgang et Andrea Ebner. Tous confient leur solitude, leurs techniques de survie, leurs peurs, la difficile réadaptation à la vie d’après et surtout leur formidable résilience. Une leçon magistrale.

Sur le même sujet
Plus d'actualité