À la télé ce soir: Alger confidentiel

L’enlèvement d’un vendeur d’armes à Alger provoque un véritable effet papillon.

Alger Confidentiel
© Prod
Diffusion le 17 février à 20H55 sur Arte

Il ne devait pas y avoir d’amour. Il ne devait y avoir rien d’autre que des relations professionnelles, d’ailleurs. Pourtant, Ralf Eley et Amel Samraoui vivent bel et bien une romance au beau milieu d’Alger, la capitale algérienne. Assis en terrasse, l’inspecteur de police annonce à sa compagne que son contrat avec l’ambassade d’Allemagne arrivera bientôt à échéance. Il rêve de fonder une famille à Berlin, mais sent directement Amel circons­pecte: elle ne pense pas pouvoir garder son statut de juge d’instruction si elle déménage en Allemagne.

Alors que le couple erre dans les rues, captant le moindre recoin pour pouvoir s’y ­embrasser à l’abri des regards, aucun d’entre eux ne peut s’empêcher de penser à la fin possible de leur union, deux ans après les débuts. Ils ne peuvent pas non plus se douter qu’à quelques kilomètres de là, dans la banlieue chic d’Alger, le vendeur d’armes allemand Peter Richter est sur le point de se faire enlever dans la violence par des opposants au régime. Un rapt qui va tout changer dans l’histoire d’Amel et de Ralf, désormais amenés à travailler sur ce même dossier, tout cela alors que l’Allemagne et l’Algérie étaient sur le point de sceller des accords sur une ­vente de grande importance.

Cette ­minisérie en quatre épisodes plonge ­entièrement dans les coulisses du monde du renseignement, entre les hauts dirigeants, les commerçants et les dissidents, avec le trafic d’armes en toile de fond glaçant. Inspiré par le roman Paix à leurs armes d’Oliver Bottini, Alger confidentiel est une œuvre signée Abdel ­Raouf Dafri (Un prophète). Un thriller haletant emmené par un casting international qui regroupe Ken Duken (Ralf Eley – Inglourious Basterds), Hania Amar (Amel Samraoui), Isaak Dentler (Peter Richter), Anna Schudt (Katharina Prinz) et même le rappeur Sofiane.

Plus d'actualité