À la télé ce soir: Il était une fois l’amour à la française

En deux siècles, l’amour a souvent changé de visage. Cette série documentaire en fait le portrait.

IL ÉTAIT UNE FOIS L'AMOUR À LA FRANÇAISE
© DR
Diffusion le 14 février à 21H10 sur France 3

Du mariage pour tous à #MeToo, de la séduction au consentement, les révolutions d’aujourd’hui ont une histoire commune que nos cœurs gardent en mémoire. Chacun trouvera sa façon d’aimer à travers cette série documentaire très fouillée et découpée en trois parties. Le passé intime des Français est passé au crible de 1789 à nos jours. Des images d’archives et des témoignages permettent l’élaboration d’un récit clair bercé par la voix d’Emmanuelle Béart. Le premier épisode débute avec la Révolution française et ce qu’elle a amené de positif dans le changement des mœurs. En 1792, l’ancien monde s’écroule. Le mariage ­religieux dans lequel les femmes sont soumises à leur mari est remis en question. Dorénavant, ce sera une union ­devant le maire par le biais d’un contrat entre deux individus libres. Les époux peuvent même se séparer s’ils le sou­haitent. C’est le consentement mutuel.

Mais ce miracle aura duré moins de trois ans. Les femmes sont à nouveau exclues de la vie démocratique. La sexualité des époux est limitée à la procréation. Le pouvoir encadre les bordels qui se multiplient. Depuis 200 ans, l’amour est une affaire d’État. Et ce dernier s’acharne ­aussi sur celles qui commettent l’adul­tère. Le code civil autorise le mari qui surprend son épouse en plein délit à la tuer. Une manière de justifier la violence conjugale (jusqu’en 1975!). En 1884, le divorce est réinstauré. En 1905, des ­ouvrières dénoncent pour la première fois ce qu’on nomme aujourd’hui le ­harcèlement sexuel. C’est un pas de plus vers la libération du sexe faible. Un siècle après la révolution, les relations sentimentales commencent à rimer avec ­liberté et égalité. Une immersion ­passionnante dans la construction des codes amoureux et des enjeux politiques et sociaux qui les sous-tendent.

Sur le même sujet
Plus d'actualité