Koh Lanta, le totem maudit: déjà le premier scandale?

La nouvelle saison de Koh Lanta, diffusée à partir du mardi 22 février, est déjà sujette à polémique.

Koh Lanta nouvelle saison
© ALP/TF1

Les producteurs de Koh Lanta doivent s’arracher les cheveux. Après une saison all stars marquée par la tricherie, ils n’avaient qu’une envie: revenir aux principes fondamentaux du jeu et proposer une nouvelle édition avec des anonymes où seule l’aventure serait mise en avant.

C’était sans compter sur les révélations du Canard Enchaîné. Ce 8 février, le journal annonce qu’un des nouveaux candidats est mis en examen pour homicide involontaire. Commandant de pompier, l’homme est accusé, avec six autres personnes, "d’avoir donné des ordres inadaptés, parfois contradictoires et fourni une formation insuffisante et des matériels obsolètes qui auraient provoqué la mort d’un sapeur-pompier et grièvement blessé trois autres personnes". Les faits se seraient déroulés lors d’un incendie en 2016.

ALP, la société de production, n’a pas tardé à réagir et déclare à Voici qu’elle n’était pas informée de cette mise en examen: "L’information est couverte par le secret de l’instruction. Le candidat nous a présenté un extrait de casier judiciaire vierge. Sa mise en examen ne remet pas en cause ces éléments puisqu’il est, à ce stade de la procédure, juridiquement présumé innocent".

Sur le même sujet
Plus d'actualité