À la télé ce soir: focus sur les troubles de l’attention chez nos enfants

S’ils sont plus nombreux et mieux compris, les enfants atteints de TDA/H grandissent encore trop souvent en marge.

Enfants hyperactifs
@ Belgaimage.
Diffusion le 31 janvier sur La Trois à 20h30

Combien d’enfants n’ont pas pu être diagnostiqués? C’est la question qui se pose lorsqu’on aborde actuellement les troubles de déficit de l’attention. On les disait agités, dissipés, turbulents. On les a sortis de structures scolaires par ignorance sur leur état réel de santé. Aujourd’hui, les TDA/H (H pour hyperactivité, même s’il n’en est pas toujours question) sont nettement mieux connus. Ce qui permet évidemment une bien meilleure réponse.

Contrairement à ce qu’on a longtemps pensé, les garçons ne sont pas plus touchés que les filles. On estime entre 5 et 8 % le taux de la population atteint par des TDA/H. C’est plus qu’avant, ces troubles sont donc de plus en plus prégnants au sein de la population, principalement chez les plus jeunes. Et ce n’est pas uniquement parce qu’on les diagnostique mieux, même si les études qui démontrent une augmentation des cas ne révèlent pas une tendance claire. Il est en fait probable que les modes de vie actuels soient plus enclins à en faire de plus grands dérangements. À la maison comme à l’école, il peut avoir des implications concrètes dans les relations qu’un enfant atteint de ces troubles essaie de tisser. Reconnaître la maladie tôt est essentiel pour éviter qu’elle se propage à l’âge adulte, avec pour effet de perturber notamment la carrière professionnelle.

Le film diffusé sur La Trois ce lundi part à la rencontre de ces enfants qui grandissent un peu en marge. Mais aussi des consultations du Dr Revol et de la psychopraticienne Emmanuelle Piquet, afin de comprendre les causes et imaginer les aménagements possibles. Le film sera suivi d’un débat mené par la journaliste Julie Morelle, qui recevra entre autres l’animateur de Vivacité Adrien Devyver. Touché par des troubles de l’attention, il est l’un des visages connus de la sensibilisation. Il œuvre d’ailleurs depuis plusieurs années pour une meilleure prise en charge.

Sur le même sujet
Plus d'actualité