À la télé ce soir: Game of Truth, retour sur la révolution irlandaise

À Belfast, cinq familles de victimes du conflit qui opposa catholiques et protestants, luttent pour connaître la vérité sur la mort de leurs proches que la justice britannique leur refuse.

game of truth
Diffusion le 29 janvier sur La Trois à 21H00

Les plus optimistes se diront que la guerre civile irlandaise entre catholiques et protestants aura donné un chouette morceau de U2. Mais à part ça, le conflit ultra-violent a traumatisé toute une région, voire tout un continent. Durant trente ans, l’IRA, l’armée républicaine irlandaise, et ses volontés d’indépendance face à l’ogre britannique auront effrayé toute l’Europe. Mais ce n’est pas sur le conflit en lui-même que revient Élodie de Sélys ce samedi. Le film proposé par Retour aux sources s’intéresse à la réponse britannique. Longtemps, les gouvernements de la reine ont nié leurs accointances avec les factions paramilitaires irlandaises et les unionistes. Pourtant, dès les années nonante, les preuves s’accumulent et il est aujourd’hui admis que les Britanniques ont collaboré en douce avec des forces armées pour combattre les nationalistes.

Retour aux sources revient sur ces méthodes. Se basant sur cinq témoins, le film trace le chemin semé d’embûches vers la vérité. Car la stratégie de la couronne s’appuyait sur la propagande, le renseignement et une véritable armée d’agents secrets. Plus de vingt ans après le traité de paix du 10 avril 1998, des familles restent dans le flou face au sort qui a été réservé à un de leurs proches. Pour elles, les gouvernements britanniques successifs n’ont pas hésité à effectuer des opérations secrètes, menant à l’assassinat de militants irlandais.

Michael Funicane, Ciaràn MacAirt, Franck Mulhern et Alan McBride sont partis tête baissée à la recherche d’informations sur les véritables agissements des autorités. Face à une justice qui refuse de la rendre, ils n’ont que leur énergie de lanceurs d’alerte pour mettre à mal une stratégie d’État. Une stratégie cachée qui, comme l’indique le documentaire, nous alerte sur les “conséquences sur la société d’un contre-terrorisme qui a dérogé au cadre légal de l’État de droit”.

Sur le même sujet
Plus d'actualité