À la télé ce soir: The Pink Revolution, plaidoyer contre l’homophobie

The Pink Revolution dresse un état des lieux peu encourageant sur l’acceptation de l’homosexualité.

The Pink Revolution
© DR

Diffusion le 13 décembre à 20h30 sur La Trois

Le combat ne date pas d’aujourd’hui. Pour autant, il est loin d’être fini, comme le laisse ­entendre – à ceux qui en doutaient – Jawad Rhalib, le réalisateur de The Pink Revolution. Jugée comme une maladie mentale par l’OMS jusqu’en 1990 (c’était hier), l’homosexualité peine encore à être acceptée de nos jours. Alors oui, bien sûr, des avancées sociétales ont eu lieu en ­Occident. Elles sont indé­niables. Mais il reste un sacré boulot à ­accomplir avant que les mentalités ne se décident enfin à évoluer, chez nous ­notamment. Tandis que dans d’autres ­nations, il est bon de le rappeler, les ­homos encourent la peine de mort (Iran, Afghanistan, Nigeria) ou l’empri­sonnement (Maghreb, Birmanie, ­Ouzbékistan). La différence fait toujours peur, et les rejets homophobes restent souvent alimentés par les religions, ­comme le souligne ce documentaire qui s’appuie, surtout, sur la situation des LGBT en Belgique, considérée comme le deuxième pays européen le plus gay friendly.

Pour expliciter son propos, Jawad Rhalib construit son film autour du témoignage de cinq profils attachants: Yasmine, née en Algérie dans le corps d’un garçon; Adil, Marocain dont une demande d’asile est en cours; Ariane, une jeune queer française qui espère faire entendre sa voix; Ange, autrefois persécuté en Afrique, et Thomas, qui éprouve toujours des difficultés à s’assumer. Réunis par le metteur en scène, ils échangent autour de leurs parcours respectifs. Tous n’ont pas fait la même expérience de l’homophobie. Mais elle fait partie intégrante de leur vie. Il n’empêche: chacun d’entre eux veut vivre comme bon lui semble et revendiquer son droit à la différence. Un cri du cœur parfois difficilement entendu, comme le démontre la dernière séquence, criante de vérité. Bref, un programme d’utilité publique.

Sur le même sujet
Plus d'actualité