Au cœur des Restos du cœur

Depuis sa création, l'Association luttant contre la pauvreté n'a jamais distribué autant de repas…

Des bénévoles des Restos du cœur
@Belga image
Diffusion le 20 novembre à 13h40 sur TF1

Alors que l’hiver se présage et donc, une période forcément cruciale pour Les Restos du Cœur, l’importance de cette célèbre organisation caritative fondée en 1985 par Coluche reste plus que jamais d’actualité. Et pour cause, tous les chiffres l’indiquent: l’an dernier, la crise sanitaire a aggravé encore un peu plus la pauvreté au sein de la société qui, malgré le déconfinement, n’a pas baissé. Moins développée que sa consœur française, la structure belge des RDC – qui totalise 18 établissements – a ainsi distribué près d’un million de repas en 2020, soit 30% de plus qu’en 2019. Son directeur, Patrick Dejace, a d’ailleurs récemment déclaré: « J’ai l’impression que le monde politique et le grand public ont pris l’habitude de nous voir assumer ce rôle. C’est pourquoi nous sommes en train de penser à axer autrement la lutte contre la pauvreté, via un manifeste impliquant l’ensemble des acteurs concernés. L’idée serait de ne pas continuer à entretenir le système qui la génère… »

Chez nos voisins, à quelques jours du démarrage de la 37e campagne annuelle, près de 100.000 bénévoles s’apprêtent à distribuer au minimum 150 millions de repas, et probablement battre un record. Pour des personnes qui, au-delà de simplement se nourrir, viennent chercher un peu de chaleur humaine, voire l’espoir de rebondir dans leur vie. À quelques semaines de la tournée des Enfoirés – qui sert à financer près du quart de l’opération – et histoire de mieux rendre compte de certaines situations parfois délicates à gérer sur le terrain, TF1 diffuse ce documentaire (inédit), tourné aux quatre coins de l’Hexagone. Une vaste mobilisation loin, très loin d’être vaine, et qui suscite toujours pas mal de réflexions…

Sur le même sujet
Plus d'actualité