Koh-Lanta: Teheiura, pas le premier tricheur de l’émission

La révélation de l’affaire a provoqué l’exclusion définitive de l’aventurier emblématique de l’émission. Au cours de l’histoire du programme, il existe un autre cas attesté de triche.

Koh-Lanta: Teheiura, pas le premier tricheur de l’émission
Capture d’écran Instagram

Teheiura a lui-même reconnu les faits. Le candidat de Koh-Lanta a reçu de la nourriture pendant l’aventure grâce à une personne extérieure, une aide bien évidemment interdite par le règlement du programme de TF1. Pour l’animateur Denis Brogniart, c’est tout simplement inacceptable: «À plusieurs reprises, vous avez demandé à des pêcheurs qui passaient au large de la nourriture qu’on vous a apportée sur le camp. C’est un comportement déloyal, qui constitue un manquement à l’éthique, aux règles de l’émission». Car en effet, comme l’explique le fauteur de troubles, s’il est bien celui qui a récolté la nourriture, il n’est pas le seul en cause dans cette histoire. Une polémique qui fera date mais qui n’est pas exactement inédite dans l’histoire de l’émission.

Trois noms cités au total

Sur Twitter, Teheiura a publié une longue lettre pour expliquer au public la teneur du litige, l’aventurier affirmant avoir le «besoin d’exprimer certaines choses». «Koh-Lanta a été très particulier pour moi car il se déroulait sur mon île natale. On aurait pu penser que cela m’aurait apporté un avantage, cela a été tout le contraire», affirme-t-il. «Dans Koh-Lanta, on est coupé de tout. Pour cette édition, l’île principale était en face. Je voyais en permanence au loin la maison de mes parents. Cela m’a mis beaucoup de pression, je n’ai jamais vraiment réussi à me sentir dans le jeu».

L’aventurier affirme aussi qu’il ne serait pas vraiment le seul à blâmer. «Durant l’aventure, j’ai reçu – à plusieurs reprises, parfois sur le ton de l’humour, parfois non – des sollicitations d’aventuriers pour aller demander de la nourriture à des Polynésiens. Ce n’était pas simple mais j’ai toujours refusé. Je l’ai d’ailleurs précisé à l’équipe technique après l’incident. Un matin j’ai aperçu une personne. J’ai hésité longuement, et puis finalement, tiraillé par la faim, je n’ai pas su résister, la tentation était trop forte. Je lui ai fait un geste, elle a déposé un peu de nourriture. Je n’ai pas souhaité la garder pour moi, je l’ai donc partagé. Cela s’est passé seulement deux fois, le même jour. Pour la deuxième fois, je n’ai rien demandé», assure-t-il.

Selon le Parisien, les autres aventuriers dont parle Teheiru seraient deux autres candidats emblématiques de Koh-Lanta: Claude et Sam. Il n’y a pas encore eu confirmation de cette information. Pour le reste, Teheiura ajoute quelques informations sur la teneur de cette triche. «Je tiens à préciser qu’aucun membre de ma famille n’a participé à cela. De même, rien n’a été planifié à l’avance. Quand Denis vient me voir, je sais que la production n’a aucune image, aucune preuve. J’aurais pu nier et continuer l’aventure, mais je me sentais mal d’avoir agi ainsi. Je me devais de rester honnête. Pour cela, il fallait que j’assume. En agissant ainsi, j’espère l’avoir été».

La fameuse histoire du briquet

Il s’agit de la première fois qu’une triche aussi fracassante a lieu sur le tournage de cette télé-réalité. Cette histoire rappelle pourtant une autre polémique, très ancienne pour le coup. Lors de la toute première saison de Koh-Lanta, une candidate avait volé un briquet sur un bateau, ce qui lui avait permis d’allumer le précieux feu, essentiel pour tenir durant toute l’aventure. «C’est un candidat éliminé qui l’a dénoncée. C’est le genre de tricherie qui ne me serait pas venue à l’esprit», avait confirmé Gilles, premier gagnant de l’émission, qui a aussi révélé que d’autres tentatives de tricherie ont aussi émaillé sa saison. «Quand on a eu trop faim, on est juste allés faire les poubelles de l’équipe technique, mais on n’a pas trouvé grand-chose», affirmait-il. La co-réalisatrice Corinne Vaillant a par la suite tenu à préciser qu’aucune nourriture n’était donnée aux aventuriers, si ce n’est du Coca lorsque le taux de sucre est vraiment trop bas ou des breuvages vitaminés en fin d’aventure se les candidats sont très faibles.

Depuis cette première saison, la production veille au grain pour éviter les écarts, avec parfois une certaine tolérance. Les fidèles du programme se souviendront sûrement du faux collier d’immunité du candidat belge Javier. Fabriqué de toute pièce, il lui a permis de faire un joli coup de bluff, sans pour autant se faire réprimander par l’équipe de l’émission.

Pour le reste, il y a eu des rumeurs de triche au fil des différentes saisons, sans pour autant être confirmées. «Bien évidemment, il y a des candidats qui ont joué avec le règlement. Et dans ces cas-là on se concerte, on peut par exemple arrêter un jeu face à quelque chose. On se réunit et on voit si ça va dans le sens du règlement ou bien contre le règlement», a confirmé Alexia Laroche-Joubert, directrice d’Adventure Line Productions sur RMC.

Sur le même sujet
Plus d'actualité