À la télé ce soir: le bruit des trousseaux

Cyril Descours et Déborah François se donnent la réplique dans un téléfilm où une histoire d'amour s'écrit en parallèle d'une vie de prof en prison.

Cyril DESCOURS, Déborah FRANCOIS
Diffusion le 8 novembre à 21h05 sur France 2

Parfois, un coup bien placé dans le nez peut changer une vie. Alexis compte bêtement utiliser les toilettes d’un café quand il se ramasse la porte à toute vitesse dans le visage. La fautive? Léa, un peu maladroite, mais dont le charme captive directement le jeune blessé, pourtant en sang. Dans un premier temps, l’interaction s’arrête à un échange de cartes de visite: Léa doit ouvrir son salon et Alexis donner son tout premier cours de français en prison. Après dix ans passés en banque, il a voulu changer radicalement de cap, se sentir utile. Pour son premier jour au sein de l’univers carcéral, il lit du Baudelaire, le nez tout rouge. Face à lui, une demi-douzaine de détenus plus ou moins intéressés par la leçon. Puis, en fin d’après-midi, il n’hésite pas une seconde: il se rend au salon d’esthétique de Léa. Cette fois-ci, l’interaction se termine sur un baiser. Fin de la journée folle, début d’une grande aventure, tant au niveau privé que professionnel.

Ce téléfilm au casting intéressant (Déborah François, Cyril Descours, Philippe Duquesne, David Mora…) est inspiré du roman éponyme écrit en 2002 par Philippe Claudel, qui s’est lui-même basé sur sa propre expérience de professeur en prison pendant 12 ans. “J’ai rencontré en prison des êtres vraiment forts, que ce soit des détenus, des surveillants, et ça m’a fait découvrir une partie de l’humanité que je ne connaissais pas”, explique Philippe Claudel à France info. “Quand on est jeunes, on a beaucoup d’idées arrêtées, un peu de préjugés. Ça m’a permis d’entrer un peu plus profondément dans la complexité humaine.” Il en ressort un téléfilm portant un message d’ouverture, tantôt positif tantôt fataliste, avec cette touche d’humour qui permet de prendre du recul sur des situations par moments très délicates.

Sur le même sujet
Plus d'actualité