À la télé ce soir: Dexter, le retour du serial-killer

Le serial-killer Dexter a le culot de repointer son nez sur le petit écran. On l’attend au tournant.

Michael C. Hall est de retour avec Dexter
Diffusion le 7 novembre à 3h35 sur Be1

À la fin des années 2000, il n’y en avait quasiment que pour lui. Apparu pour la première fois sur le petit écran en 2006, le serial-killer Dexter Morgan (incarné par le charismatique Michael C. Hall, révélé par Six Feet under) avait rapidement fait l’unanimité. Difficile, en effet, de ne pas être fasciné par ce terrifiant tueur dont on excusait presque les pulsions meurtrières (son “passager noir”), parce qu’il tentait de les canaliser en ne s’en prenant qu’aux dangereux psychopathes. Membre du service médico-légal de la police de Miami le jour, ce gentil bourreau – né sous la plume du romancier Jeff Lindsay -, avait été adopté par un flic, Harry Morgan, après avoir assisté au meurtre de sa mère. Un paternel qui lui avait d’ailleurs enseigné un code de conduite, et dont il suivait les conseils de son fantôme. Succès critique lors de ces premières années, ses quatre derniers rounds avaient énormément déçu: après le départ de Clyde Phillips – son showrunner jusqu’à l’excellente quatrième fournée – la saga avait perdu son âme. Pire, l’ultime séquence avait fait enrager les aficionados à travers le monde: après tous ses méfaits, et alors qu’on attendait sans doute une véritable conclusion, on découvrait que Dexter se faisait la malle pour l’Oregon, visiblement bien décidé à rebondir ailleurs.

Alors que les saisons 5 à 8 étaient déjà jugées comme superflues, voilà que le personnage s’offre un comeback pour le moins culotté. Mais pas question pour l’acteur principal de considérer ces inédits, intitulés New Blood (”nouveau sang”), comme une 9e salve. Ni comme une quelconque volonté de rédemption de la part des scénaristes, après un final déceptif. Il s’agit tout simplement pour lui d’une suite qu’il n’avait jamais exclue. Pour autant, il y a de quoi nourrir quelques espoirs sur cette continuation: Clyde Phillips, l’homme à qui l’ont doit la réussite initiale du feuilleton, dépité lui aussi par la direction qu’avaient prises les histoires après sa démission pour raisons familiales, est aux manettes. Raison pour laquelle le retour de Dexter intrigue aujourd’hui.

Exit le soleil de la Floride, le héros vit désormais dans l’État de New York, sous l’identité de Jim Lindsay (un hommage à l’auteur original). Maqué avec la cheffe de la police locale, son “passager noir” est sur le point de se réveiller. Finalement, et alors que quelques surprises sont annoncées (deux nouveaux spectres), cette remise au goût du jour ne nous fait pas craindre le pire. Mais on reste vigilants…

Sur le même sujet
Plus d'actualité